2 décembre 2010

Avis : The Intimate Adventures of a London Call Girl de Belle de Jour

Avertissements : Cette ouvrage s’adresse à un public averti, même si je ne vais pas rentrer dans les détails dans l’avis ci-dessous, c’est toujours bon de le préciser

 

Synopsis : Belle n’arrivait pas à trouver de boulot à l’Université. Son impressionnant diplôme ne lui servait ni à payer le loyer, ni à se nourrir. Mais après une fantastique partie à trois avec un couple aisé qui lui a laissé une jolie somme à la fin, Belle a compris qu’elle pourrait se faire plus d’argent que n’importe qui de son entourage en devenant une call-girl. Le reste fait partie de l’histoire. Belle devient prostituée à Londres et a l’audace de retranscrire son expérience anonymement. Le parfois très innocent mais très explicite journal intime qu’elle met en ligne sur Internet devient une véritable sensation londonienne.

 

Avis : Plutôt que de lire le blog qui est toujours en ligne, j’ai préféré prendre le premier livre en version papier. Chose à savoir : je suis ultra-fan de la série avec Billie Piper. Je la trouve futée, joyeuse, décomplexée. Le question était de savoir si l’ambiance était déjà présente dans le livre et comme on peut s’y attendre, la série s’est largement inspirée mais a beaucoup dynamisé les choses. Le livre parait assez plat au début, il y a quelques pointes d’humour bien senties mais il faut un petit temps avant de rentrer en phase avec le style. Tout n’est pas intéressant comme dans tout journal intime publié ; ses vacances dans le sud de l’Europe notamment forment un sorte de pause qui n’apporte pas grand chose à l’histoire et dont on aurait pu se passer. Mais d’un autre côté, il y a aussi des petites choses auxquelles on ne s’attend pas et qui surprennent comme la scène de chassé-croisé dans le métro au moment de la rupture qui est particulièrement émouvante et subite. Côté sexe, on retrouve bien le même ton très ouvert. Cette curiosité permanente et le regard positif sur la profession. Jamais Belle ne dénigre les clients (tout du moins elle ne parle pas des pires cas), elle expérimente, elle est plus qu’ouverte d’esprit. Le livre est toute fois plus cru que la série mais dans l’ensemble on ne sombre jamais dans le glauque. Il serait sans doute facile de critiquer le réalisme, surtout rapport à la profession en elle-même mais dans ce cas ce n’est sans doute pas ce livre qu’il faut lire. Côté personnel, on découvre la vraie Belle qui, on s’en doute, a une personnalité plus profonde que son alter-ego de la série. Elle a un regard très pratique et cynique sur le monde qui l’entoure que j’aime beaucoup. Elle transpire l’intelligence ce qui est normal vu l’identité de la dame. Elle expose en alternance aussi bien des banalités (notamment l’histoire de la cuiller dans le sac qui est assez marquante) que des fragments de vie avec les amis, les ex, la famille, le Boyfriend, des considérations sur la vie et les clients, le métier en lui-même. C’est d’ailleurs marrant d’arriver à identifier les sources d’inspiration de certains épisodes de la série mais surtout pour le personnage de Ben. Elle a en fait plein d’ex qui sont restés des amis et tous sont un peu Ben par petites touches. Pour le coup, la vie de la Belle de la série parait très vide par rapport à celle, plus riche, de la vraie mais les deux sont compatibles. Même si ma préférence reste à la série, j’avoue que je lirais bien le suivant autant pour le croustillant que pour savoir ce qu’elle devient par la suite.

Most people raise an eyebrow when they find that my closest friends are mostly men, and for the most part, men I’ve slept with. Buh whom else are you going to sleep with besides the people you know? Strangers?
Don’t answer that.

Note :

Lire en VO