Ni d’Eve Ni d’Adam D’Amélie Nothomb

Avis chapitrés

Ni d'Eve ni d'AdamVous avez aimé La métaphysique des tubes et Stupeur et tremblement, jetez-vous sur Ni d’Eve ni d’Adam car ça se confirme : les meilleurs Nothomb se passent au Japon. Et forcément l’experience est encore plus forte quand on y a mis les pieds en vrai et que, comme Amélie, on a le Mont Fuji dans les tripes et dans la tête. Sa relation fusionnelle avec la grosse montagne décrite avec ses mots c’est à peu de chose près ce que j’ai ressenti depuis le lac Kawaguchi (l’ascension s’avérant a priori difficilement faisable pour moi maintenant). Et le coup de la montagne fumante en moins (ceux qui ont lu comprendront). Du haut de ce chapeau blanc, plusieurs milliers d’années nous contemple.

Lire la suite