Avis : Le Lézard noir d’Edogawa Ranpo

Avis chapitrés

4ème de couverture : Sur son bras gauche, un lézard noir ondulait, il semblait ramper tout en donnant l’impression qu’il allait se déplacer de son bras vers l’épaule, puis vers le cou, pour arriver enfin jusqu’aux lèvres humides et rouges, il restait indéfiniment surplace. une enquête de Kogorô Akechi, et certainement le plus célèbre roman policier d’Edogawa : un cambriolage rocambolesque lancera le détective dans une course-poursuite sur les traces d’une femme fatale et sans scrupule surnommée  » le lézard noir « , à la recherche de la belle Sanae.

Lire la suite