20 novembre 2013

Tanuki to Kame ont rendez-vous en ville

Un saut de puce plus loin, et nous voilà enfin au Japon où nous passerons 10 jours. Bonjour moquette de l’aéroport, bonjour Narita express.

JP_17102013_01

Aujourd’hui, nous n’avons qu’une mission : retrouver pétulante belle-sœur et son ami qui finissent leur demi-tour du Monde par Tokyo. Le rendez-vous n’a pas été fixé n’importe où bien sûr : 19h devant la fameuse statue d’Hachiko à Shibuya pour faire comme des milliers de gens chaque année. Nous n’avons bien sûr aucun moyen de nous joindre, ce qui rajoute au suspense.

JP_17102013_02

En attendant, nous profitons de notre temps libre au New Koyo pour faire tourner une machine, et nous connecter à l’internet libre. On apprend par l’intermédiaire de M. Bean (en fait, il s’agit du neveu de la tante de la Tortue, mais de l’autre côté, j’espère que vous suivez) que notre rendez-vous devrait avoir lieu, les voyageurs sont finalement bien arrivés.

L’heure de décoller de notre futon est arrivée. C’est la première fois que nous nous rendons au Japon sans prendre au préalable le fameux JR Pass. Sachant que nous n’allions pas bouger de Tokyo cette fois, il n’aurait pas été rentabilisé. Pareil pour les pass à la journée, difficile de dire à l’avance si nous ferons assez de trajets pour que ça soit avantageux pour nous, surtout que les déplacements en métro ne se font pas sur un seul et même réseau mais plusieurs (JR, Tokyo Métro, Toei, Yurikamome). On opte donc pour une Passmo toute bête qui ne nous fera pas faire des économies, mais qui nous simplifiera la vie. Je ne comprends toujours pas que ce système ne soit pas mis en place à Paris, c’est vraiment pratique (et ça fait des années qu’on le dit).

Croyez-moi ou non, mais il est encore possible au XXIème siècle de se donner rendez-vous à l’autre bout du monde par mail des mois à l’avance, ne pas avoir la possibilité de se téléphoner et se retrouver malgré tout. Car oui, le miracle a eu lieu. Ils étaient là, nous étions là, c’était émouvant. Pas beaucoup de photos de notre petit tour dans Shibuya à la recherche d’un resto par contre, on avait trop de choses à se raconter. Il faudra donc vous contenter de celles de la fin de soirée à Shinjuku et du passage obligé à la mairie.

JP_17102013_04 JP_17102013_05 JP_17102013_06 JP_17102013_07 JP_17102013_09

Comme le montre la dernière photo, il se fait tard et ça va fermer. Je vous laisse donc avec les petits gars de World Order qu’on a « croisés » dans le métro et l’un de leurs derniers titres qui s’impose de lui-même.

JP_17102013_03
7 juillet 2012

Nostalgie : un petit air de train

Tous ceux qui ont déjà pris le métro ou le train au Japon avec Japan Railway (JR) ont remarqué l’habillage sonore très travaillé des stations. Au même titre que Toryanse à certains passages piétons, les petites mélodies qui annoncent le départ du train font partie du paysage nippon. On trouve même des petits boîtiers comme ceux en photo en tête de ce post qui permettent de se repasser en boucle la mélodie associée à une station à la maison. Ci-dessous un montage qui reprend les airs de la ligne Yamanote à Tokyo.

Et pour dire si c’est devenu culte (le son crachouille malheureusement sur la première) :


Pour rappel, la mélodie de Toryanse, capturée à Kawaguchiko par nos soins.

13 juillet 2011

Avis : Le Japon de Catherine Lemaitre et David Michaud

Description de l’éditeur : Longtemps, le Japon a été vu comme une perle d’Orient inabordable. Cet ouvrage plein d’images rend enfin le pays du Soleil-Levant accessible et compréhensible. Au fil des pages, les mégapoles y défilent, bien sûr : Tokyo, la plus grande ville du monde, Kyoto, l’ancienne capitale impériale, Nara, le berceau artistique et religieux, et Osaka, la laborieuse avec sa grande baie portuaire. Mais, la nature y a sa place aussi, et, dès lors que l’on s’éloigne du littoral, on découvre un Japon sauvage, aux montagnes couvertes de forêts, aux volcans aux sommets enneigés, aux lacs d’altitude… Bref, le Japon étrange et étranger d’autrefois devient avec ce livre plus familier.

 

Avis : Ce ne sont pas les livres sur le Japon qui manquent dans les rayons des librairies et pourtant il est difficile de ne pas se laisser emporter à chaque fois. Le Japon a été écrit et illustré par deux français vivant depuis de nombreuses années sur place. Le plus connu des deux est certainement David Michaud qui est non seulement photographe et journaliste mais alimente également un site vivement recommandé pour les japanophiles et les curieux : lejapon.fr. De la collaboration de ces deux français expatriés est né cet ouvrage qui s’adresse aussi bien à ceux qui ont l’intention d’aller au Japon un jour, qu’à ceux qui s’y sont déjà rendus et savent que toutes les richesses de ce pays ne peuvent être appréhendées en un seul voyage, voire deux ou trois. Il peut être également conseillé à ceux qui veulent rêver tout simplement.

A mi-chemin entre guide touristique et beau livre, l’essentiel de l’ouvrage se compose de photos magnifiques des quatre coins de l’archipel nippon, donnant une première impression des contrastes qui composent ce pays, que ce soit au niveau des paysages que de l’architecture. Entre la ville très moderne de Tōkyō, les innombrables temples de Kyōto, les maisons aux toits de chaume de Gokayama ou encore les plages de sable d’Okinawa, difficile de continuer à résumer le Japon à sa capitale après cette lecture. Les textes qui accompagnent ce voyage visuel se proposent de donner des idées de lieux à visiter, aussi bien célèbres que méconnus, avec parfois des parcours tous tracés. Ils sont souvent judicieusement agrémentés de rappels historiques ou d’anecdotes sur les coutumes locales. Cet ouvrage a vraiment de quoi satisfaire le plus grand nombre avec une initiation pour les néophytes et un approfondissement voire un ravissement pour les connaisseurs. Il y a même fort à parier que beaucoup de ces derniers s’exclameront « Mais je reconnais, j’y ai été ! Oh il faudra que je visite ça la prochaine fois ! ». Bien sûr, à l’heure actuelle, l’optique d’un séjour au pays du soleil levant n’est pas forcément des plus engageantes, ce livre se révèle donc une bonne occasion de voyager sans bouger de son canapé. En attendant des jours meilleurs.

PS : J’ai initialement chroniqué ce livre pour le compte du forum/blog Romances, Charmes et Sortilèges

25 juillet 2009

Insolites du Japon – Take 3 part 1

Pensez à lire le titre de la photo en mode lightbox

Rayon papeterie :

insolites du Japon - Un cahier facile insolites du Japon - This is very convinient insolites du Japon - Faire les courses

insolites du Japon - Trouver des cadeaux dans les boutiques du Marais

Les cartes qui ont perdu les accents chez l’imprimeur

insolites du Japon - Problème d'accent insolites du Japon - Problème d'accent insolites du Japon - Repas, Bonjour et Spaghettis

Le calendrier de l’année

insolites du Japon - Sexy calendar

Le magazine qui en a fait rêver plus d’un

insolites du Japon - ARM insolites du Japon - ARM

Un peu de lecture avec Josiane et du Obama pour les enfants

insolites du Japon - Josiane Cliente insolites du Japon - Obama expliqué aux enfants ?

L’invasion KomaNeko

insolites du Japon - Komaneko sur DS

De la bouffe bien de chez nous

insolites du Japon - Et au milieu coule un Saint-Nectaire insolites du Japon - Brie de Meaux... insolites du Japon - ...et sel de Guérande

ou pas…

insolites du Japon - Camembert et Amande : mon préféré insolites du Japon - J'en ai rêvé, Bocuse l'a fait insolites du Japon - McPork Powa !

Rayon distributeur

insolites du Japon - Cake à démouler insolites du Japon - Le très réputé thé à la pomme Fauchon insolites du Japon - Un volcan s'éteint...

Une dame qui donne l’heure

insolites du Japon - Clock Madame

Vu sur le Net :D

insolites du Japon - Piou Piou