20 novembre 2009

Bound and Determined de Jane Davitt & Alexa Snow

Comme le titre ne le laisse peut-être pas assez sous-entendre, il s’agit d’un livre pour public averti. L’avis en est un reflet donc pas touche si vous vous avez une allergie particulière aux histoires d’amour entre hommes et au BDSM.

 

bound and determined
Résumé : Sterling, fringuant jeune homme de presque 21 ans encore étudiant décide de suivre son ami et copain occasionnel dans un club BDSM. Toute cette histoire de dominance/soumission le titille mais sans pour autant arriver à mettre exactement le doigt sur ce qu’il recherche. Owen, professeur à la fac, est un dominant très recherché par les soumis du club mais aussi particulièrement difficile à satisfaire. Sterling est persuadé qu’Owen est celui qu’il lui faut et est prêt à tout pour attirer son attention. Owen quant à lui n’est pas forcément prêt à se retrouver avec un novice complet dans les pattes.

 

Avis : Attention ce livre est un piège. On l’ouvre par curiosité parce qu’on a lu une bonne critique à son sujet et on n’arrive plus à le lâcher. Non seulement l’écriture est fluide et efficace mais l’histoire est sacrément plaisante en plus d’être intelligemment menée. Le reproche que je lis le plus souvent au sujet des histoires traitant de BDSM c’est que certaines règles de bases ne sont pas respectées et que du coup ce monde hérite soudain d’une aura dangereuse voire glauque où le soumis n’est pas forcément maître de la situation. Que nenni ici ! Owen est un dominant qui prend ses responsabilités et surtout sait contrôler ses pulsions face au jeune Sterling, grand débutant en la matière. Parce que oui pour pimenter le tout, Owen refuse toute forme de rapport avec Sterling tant que celui-ci n’aura pas franchi officiellement le cap des 21 ans et croyez-moi l’attente se fait presque aussi insoutenable pour le lecteur que pour Sterling et Owen.
L’histoire est construite à deux voix. On alterne entre la perception de Sterling et celle d’Owen, le première étant tout de même prépondérante. Les deux sont cependant essentielles car le livre s’intéresse avant tout à l’aspect psychologique de cette relation à deux niveaux. Elles créent un vrai lien entre le lecteur et les protagonistes qui finit par permettre au lecteur de lire entre les lignes. Le personnage d’Owen est tout simplement fascinant. Sûr de lui, à l’aise dans ses baskets et très déterminé dans ce qu’il attend de son rôle de dominant. Il est particulièrement agréable de le découvrir surpris par cette relation. Face à lui Sterling est un personnage certes impétueux mais aussi particulièrement sensible « aux changements de températures » dans la pièce, si je peux appeler comme ça sa grande capacité à s’incliner et à vivre au rythme imposé par Owen de manière parfois inconsciente. Bien-sûr chacun arrive avec un certain nombre de bagages en soute : un ex et confident difficile à égaler pour l’un et un père intolérant pour l’autre. De quoi bien occuper le lecteur.

 

L’une des raisons pour lesquels l’histoire marche si bien c’est clairement parce qu’Owen est un dominant intelligent dans les bras duquel on se sent en sécurité. S’il ne fallait lire qu’un roman traitant du sujet, ça devrait être celui-là. La relation BDSM entre les deux hommes est basée sur la confiance avant tout. Owen prend beaucoup de précautions et prend surtout le temps d’apprendre à connaître son soumis avant de lever une première fois la main sur le ferme fessier de Sterling. Il a des règles strictes durant les scènes et ne retient jamais ses coups mais reste toujours à l’écoute en dehors. Du coup, ça devient un vrai plaisir d’aborder les scènes chaudes même si Sterling en ressort rouge à un bout et morveux à l’autre. Bien-sûr à côté de cette éducation à coup de martinets, il y a l’autre relation, sentimentale celle-là. La différence d’âge entre les 2 protagonistes fait qu’Owen n’envisage pas autre chose qu’une relation dominant/soumis au premier abord mais Sterling n’est pas qu’un joli minois avec un corps savoureux en-dessous et des hormones partout autour. Il a aussi un sacré tempérament et des idées pleins la tête. Un défi permanent à relever et à dresser. Quel plaisir de voir se dessiner la romance petit à petit, venir buter sur les remous de la vie et flamboyer de plus belle. A la fin, on s’est tellement attaché à eux et leurs relations qu’on réclamerait presque une suite. Je ne sais pas ce qui pourrait s’y raconter mais ça serait un vrai plaisir de les recroiser.

Lire en VO