27 mars 2015

Articles conseillés du 27-03-2015

Vivement qu’on en ait fini avec la série originale pour se refaire la version moderne !

C’est bien ce qu’on se dit à la maison aussi !


C’est avec pas mal d’appréhension que nous envisagions de révéler à tout le monde la nature de notre relation. Une sorte de coming-out à plusieurs, à la suite duquel chacun d’entre nous serait immanquablement étiqueté. L. serait la salope bigame, E. la briseuse de modèle traditionnel, moi le mari cocu.

Pire: nous savions qu’à terme, quel que soit notre choix de vie (un toit pour tout le monde ou deux domiciles dans le même quartier), nous serions catalogués comme des gens bizarres, déviants sexuels infligeant notre mode de vie dégueulasse à nos enfants.

Ça ira mieux dans une génération ou deux…

Je suis plus Charles que Schnock, et je recommande.

Sympathique, cette infographie

Pas étonnant que certains gamins soient imbuvables

blogmarks.net

3 mars 2015

Articles conseillés du 03-03-2015


The old, the ossified, must always give way to new life and the birth of new things. Before the new things can be born the old must perish. This is a dangerous realization, because it tells us that we must eventually part with much of what is familiar to us. And that hurts. But that is part of the script of life. Unless we can psychologically accommodate change, we ourselves begin to die, inwardly. What I am saying is that objects, customs, habits, and ways of life must perish so that the authentic human being can live. And it is the authentic human being who matters most, the viable, elastic organism which can bounce back, absorb, and deal with the new.

Et dire que certains vivent encore au Moyen Âge… On n’est pas sortis de l’auberge.

Ah oui, en plus d’être insupportable, il n’est pas fair play.


« A woman, I forget who, once asked a male friend why men felt threatened by women. He replied that they were afraid that women might laugh at them. When she asked a group of women why women felt threatened by men, they said, ‘We’re afraid they might kill us.’

La grande Margaret Atwood est citée dans The Fall o/

Un peu de géopolitique

blogmarks.net

20 février 2015

Articles conseillés du 20-02-2015

Le monsieur a beaucoup d’humour en effet.

Ouch, très corrosif, celui-là


What’s replaced it is possibly even more dangerous, because it’s easier to argue that what we’re being presented isn’t abusive—it’s romantic.

Tiens, j’ai justement entendu cet argument il n’y a pas longtemps.

blogmarks.net

16 février 2015

Articles conseillés du 16-02-2015

Vu comme ça, c’est clair que la justice passe à côté de quelque chose. Et décidément, je suis de plus en plus fan d’Ovidie.

Certains points font plus grincer des dents que d’autres

Très instructif et une idée de visite pour ceux que ça intéresse :)

blogmarks.net