Tanuki to Kame sont de grands enfants

Japon

Seconde partie de la journée sous la pluie. Sur conseil de l’amie de M. Bean, nous nous rendons dans le temple des otakus : Nakano Broadway. Sur 3 étages, il n’y a que des figurines, des livres, des vêtements, de l’électronique et tout plein d’objets de collection pour toutes les passions et toutes les bourses.

JP20102013_31

Vous aimez les BJD ou avez besoin d’une perruque pour votre poupée, il y a de ce qu’il faut :

JP20102013_32 JP20102013_33

Vous avez toujours voulu Jean Réno, Tommy Lee Jones ou Leonardo Di Caprio dans votre salon, c’est possible !

JP20102013_34

Une Sailor Moon échelle 1/4 ? Il y a.

JP20102013_35

Les Be@rBricks et les Schtroumpfs sont légion.

JP20102013_36 JP20102013_37 JP20102013_38 JP20102013_39

En manque de lecture ? Rien de plus simple, Mandarake, présent à tous les étages, proposent des packs avec des séries complètes.

JP20102013_40

Dans les livres, on repérera d’ailleurs quelques têtes connues.

JP20102013_41 JP20102013_42 JP20102013_43 JP20102013_44

Une partie du dernier étage est consacrée à des objets qui ont un effet voyage dans le temps.

JP20102013_45 JP20102013_46 JP20102013_47 JP20102013_48 JP20102013_49 JP20102013_50 JP20102013_51

Et la cerise sur le gâteau, c’est le marché du celluloïd dont nous ignorions totalement l’existence. En tout cas, on ne se souvient pas avoir croisé l’équivalent à Akiba. Une partie est soumise à des ventes aux enchères, l’autre peut être achetée directement. On a été très tentés, mais finalement, on n’a rien pris. Pourtant, il y avait des perles. Trop sans doute pour se décider.

JP20102013_52 JP20102013_53 JP20102013_54 JP20102013_55

Au hasard des couloirs, on tombera sur plein de choses très diverses et variées.

JP20102013_56 JP20102013_57 JP20102013_58 JP20102013_59 JP20102013_60

Pour nous remettre de nos émotions, et surtout de tous nos achats que vous découvrirez dans un futur post, on s’en est payé une tranche. Voire plusieurs. De thon en l’occurrence.

JP20102013_61

Notre bataille tous les soirs était également de trouver notre petit déjeuner du lendemain. En passant dans un mall à la recherche d’une boulangerie potable, on n’aura pas résisté à un énième rayon jouets. Moins exotique, mais nous nous sommes tout de même extasiés devant les cartables hors de prix (à 330€ le cartable, on est loin du Tann’s !). On a pris toutes les brochures disponibles en souvenir. On dirait qu’ils se ressemblent tous, mais en fait il y a des modèles plus girly, d’autres plus sport. Le plus impressionnant reste quand même le renfort dorsal.

JP20102013_62 JP20102013_63

Les gachapons sont parfois surprenants, les nanoblocks se font de moins en moins nano, et il y a encore une Sailor Moon ici.

JP20102013_64 JP20102013_65 JP20102013_67 JP20102013_66

Comme nous sommes de grands enfants (pour ceux qui auraient encore un doute), on s’est mis au niveau des têtes blondes pour faire les singes devant la caméra. Malgré le temps, la journée aura été plutôt bien remplie. Comme quoi, ça n’est pas si difficile d’occuper des gamins quand il pleut dehors 🙂

JP20102013_68 JP20102013_69

4 thoughts on “Tanuki to Kame sont de grands enfants”

  1. Je n’avais jamais vu le ‘petit prince’ sur un sein !! Dernière photo très seyante avec la moustache 🙂

Comments are closed.