Le Bureau des complots de Jérémy Mahot

Avis phylactèrisés

bureaudescomplotsPrésentation de l’éditeur : Le bureau des complots est une agence secrète qui se place au-dessus de tous les gouvernements. Son nom ne vous dit rien. Et pourtant, il sait tout de vous, de quoi demain sera fait, et programme chaque événement. Le 11 septembre ? Rien n’a été laissé au hasard. Henry, l’un des membres du bureau, vous plonge au cœur du secret et dévoile le quotidien cynique de ces mystérieux hommes de l’ombre…

Avis :
Vous vous êtes toujours demandé ce qu’il s’était réellement produit le 11 septembre 2001, et d’ailleurs ça vous réveille encore la nuit, 12 ans plus tard. Comment quatre avions ont pu être détournés et deux d’entre eux finir dans les tours jumelles de Manhattan ? Comment presque personne (Oublions un instant Bigard et Marion Cotillard) n’a cru aux théories fort bien argumentées de Thierry Meyssan ? Et par dessus tout, vous vous demandez encore pourquoi (Oui ! Pourquoi !) le World Trade Center numéro 7 s’est écroulé ce jour-là ? Ne cherchez plus. La réponse est là, dans le Bureau des complots de Jérémy Mahot.

Les planches en niveaux de gris respectent religieusement une composition invariable : 6 cases. Les personnages en forme de demie-gélule sont comme des Monsieur Patate sur lesquels viennent se greffer toute une gamme d’accessoires qui servent à les différencier et à les reconnaître. Les décors sont géométriquement chatoyants pour les yeux. Le tout est généré par ordinateur, et, en feuilletant l’ouvrage, il est assez difficile de savoir à quoi s’attendre exactement.

Sous leurs airs un peu rigides de gélule rigolotes, les personnages sont en fait des agents secrets qui influent sur le monde pour protéger les intérêts de quelques hommes de l’ombre bien mystérieux. Et le 11 septembre, c’était eux ! En tout cas, c’est ce que Jérémy Mahot essaye de démontrer. Il profite de l’occasion pour ressortir les théories du complot les plus populaires de 2001 afin de toutes les mettre en relation les unes avec les autres. Le résultat est une histoire aussi abracadabrante qu’extraordinairement absurde et drôle qui en plus pourrait tout à fait avoir un fond de vérité, car, comme chacun sait : plus c’est gros et mieux ça passe. Les petites gélules ont su organiser l’événement qui a marqué la planète longtemps à l’avance et en ne laissant aucun détail de côté. Le plan était parfait, il a fonctionné et le reste fait maintenant partie de l’histoire. Un terrible secret se cache dans la tour numéro 7 du World Trade Center et c’est la pierre angulaire qu’il manquait pour enfin comprendre. Merci donc à Jérémy Mahot pour cette grande révélation et ce grand moment de franche rigolade. Pour le reste, il faudra attendre la levée du secret militaire dans quelques siècles pour savoir.