Avis : Deadlocked (La Communauté du Sud 12) de Charlaine Harris

Traduction de la 4ème de couverture : Avec la présence en ville de Felipe de Castro, le roi vampire de Louisiane (et de l’Arkansas et du Nevada), le moment est bien mal choisi pour qu’un corps fasse son apparition juste devant la propriété d’Eric… Surtout quand il s’agit d’une femme dont il vient juste de boire le sang.

C’est à Sookie et Bill que revient la tâche de résoudre ce meurtre. Sookie pense que, pour une fois, le sort de la jeune femme n’a rien à voir avec elle. Mais elle a tort. Elle a un ennemi bien pire que tout ce qu’elle peut imaginer et il est bien décidé à réduire en poussière le petit monde de Sookie.

Avis : Les deux opus précédents annonçaient la couleur. Sachant qu’il ne reste maintenant plus qu’un tome après celui-ci, l’auteur est très clairement en train de mettre un point final aux nombreuses trames de l’histoire de Sookie. En apparence, l’héroïne se retrouve à nouveau au cœur de plusieurs intrigues avec les loups-garous, les vampires et le retour inattendu des faes et de Niall. Comme souvent avec Charlaine Harris, les apparences sont trompeuses. Dès l’instant où le corps de la victime est découvert, tout le monde, y compris Sookie, sait qu’il y a anguille sous roche ; il y a trop de choses évidentes qui clochent, mais la question restera longtemps en suspens : à qui profite le crime ? L’auteur ne dévoile les indices qu’au compte-gouttes et crée ainsi une tension suffisante pour donner envie de connaître le fin mot de l’histoire mais, malheureusement, pas assez prenante pour empêcher le lecteur de remarquer tous les défauts du livre.

Sookie n’est pas vraiment au cœur de l’enquête, elle est mise en retrait rapidement, elle ira même jusqu’à répondre « non » avec beaucoup de fermeté lorsqu’un membre de la communauté surnaturelle va lui demander un service. Elle retourne seule dans sa ville et le rythme du livre sera calqué sur le sien. Tout se recentre d’un coup sur elle et rien qu’elle et sur sa vie à Bon Temps. C’est l’occasion de revoir un peu tout ce petit monde, d’apprendre où ils en sont, de retrouver le Merlotte’s. À l’exception de Sam, c’est un retour parmi les humains et à la normalité. Sookie dit même de sa maison, presque à sa propre surprise, qu’elle est « tellement tranquille ». Le lecteur sent bien qu’elle apprécie cette paix retrouvée, loin des drames, même si c’est loin d’être très passionnant à lire. Pour ne pas dire plus.

Ce qu’on pouvait pressentir déjà depuis un moment ne fait que se confirmer ici : la relation de Sookie et Eric n’est pas au beau fixe et il est fort peu probable qu’ils finissent ensemble. Pour appuyer son choix, l’auteur ne fait quasiment pas intervenir le beau Viking ; il paraît même être encore moins présent que Bill qui revient sur le devant de la scène pour les besoins de l’enquête. Il y a tant de raisons qui indiquent la fin de cette relation qui a fait battre le cœur du lecteur depuis le début, mais la plus évidente est que Sookie se retrouve cernée par les couples heureux qui se forment autour d’elle, les femmes enceintes et les naissances. Elle essaye de ne pas y penser, mais il y a une souffrance en elle et elle se prend à regretter d’être avec quelqu’un qui ne pourra pas lui donner tout ça. Comment ne pas commencer à sérieusement considérer un amant au sang chaud maintenant ? Surtout qu’un candidat se détache du lot dans ce tome. À moins que Charlaine Harris ait des plans précis en tête pour ce nouvel arrivant un peu mystérieux qui devrait revenir logiquement dans le tome 13.

Après une accumulation de scènes souvent sans intérêt dans le cadre de l’enquête ou témoignant d’un manque d’inspiration certain de la part de l’auteur, vient le moment où elle abat enfin sa carte maîtresse et surprend. Les pièces du puzzle s’emboîtent et plusieurs portes se ferment enfin dans ce tome, pour de bon cette fois. Une chose est sûre : Sookie est en train de reprendre le contrôle de sa vie et, arrivé si loin, le lecteur ne peut qu’attendre avec impatience l’année prochaine et la conclusion tant attendue à une saga qui l’aura tenu en haleine durant 12 ans, pour le pire et le meilleur.

One thought on “Avis : Deadlocked (La Communauté du Sud 12) de Charlaine Harris

  1. ah je suis contente que tu en ai pensé la même chose que moi. C’est un tome agréable à lire mais il ne se passe pas grand chose. Enfin tout à fait d’accord avec ton avis. J’attends de voir ce que fera Charlaine Harris avec la relation de Sookie mais apparement tu penses que comme moi il est tres possible qu’elle aille avec celui qui se détache du lot.

Comments are closed.