Derniers films vus 85

Avis en 24 images/s
  • He Loves Me (TV 2011) : Papatte Ça aurait pu être un bon petit téléfilm d’après-midi si et seulement si la fin n’avait pas été si prévisible. Une fois qu’on a compris l’astuce, ça perd énormément en intérêt.
  • Shame (2011) : Papatte J’ai un avis un peu plus élaboré en préparation. Le film m’a inspiré beaucoup beaucoup de choses que je me suis dépêchée de noter. Pour résumer, il y a quelques scènes marquantes, notamment celle de la « descente » à la fin. Après, toute la polémique sur le fait que Fassbender n’a pas été nominé aux Oscars, pas plus que le film, a généré une belle publicité, et c’était probablement le but ultime, mais je suis aussi d’avis que les deux n’y avaient pas vraiment leur place.
  • Sherlock Holmes: A Game of Shadows (2011) : Papatte Sympathique comme le premier mais la réalisation est forcément moins surprenante. Le seul gros gros problème, c’est que le film et le dernier épisode de la saison 2 de la série Sherlock portaient sur la même histoire. Du coup, voir les deux à quelques semaines l’un de l’autre était redondant, même si les 2 Moriarty sont très différents et surtout très bons.
  • Fantasia 2000 (1999) : Papatte Très décevant par rapport à celui de mon enfance. Les nouveaux passages 3D ont très mal vieilli et c’est moins poétique. Heureusement qu’ils ont remis quelques classiques dans la sélection pour les nostalgiques comme moi.
  • Lego Star Wars: The Padawan Menace (TV 2011): Papatte A voir pour le fun. Ce petit délire garde l’esprit des jeux Lego adaptés des grandes franchises de films (Batman, Harry Potter, Star Wars…). C’est plein d’humour, de clins d’œil et l’histoire est suffisamment travaillée pour faire passer un bon moment au téléspectateur (petit comme grand). En plus, on a une figurine Han Solo enfant maintenant.
  • Another Happy Day (2011) : Papatte C’est un drame, ça n’est pas très drôle même s’il y a quelques mots bien placés. Ça serre un peu la gorge par moment aussi. C’est un beau portrait de femme et de famille. Par contre, j’ai eu l’impression de voir Kyra Sedgwick tout du long, ou tout du moins de me dire qu’elle aurait été limite mieux dans le rôle interprété par Ellen Barkin. Je ne sais pas pour laquelle c’est le plus flatteur.
  • Fast Five (2011) : Papatte Il s’en sort bien, ce 5ème opus. Limite un des meilleurs de la série. Action, voitures, nanas bien sûr mais, cette fois, il y a une vraie histoire, moins creuse que d’habitude. Pari réussi, je veux bien déjà la suite.