Avis : La Chatte sur un toit brûlant de Tennessee Williams

Présentation de l’éditeur – Naufragés des tempêtes matrimoniales, Brick et Margaret semblent avoir touché le fond. Véritable  » scandale vivant « , Brick éteint ses angoisses à coups de whisky… Comme une chatte sur un toit brûlant, Margaret tente de ranimer leur couple… Mais le fantôme de Skipper, ami défunt de Brick et amant malheureux de Margaret, persiste à semer la discorde parce qu’il  » est des sentiments que rien ne peut toucher sous peine de corruption « …

 

Avis – Je vais commencer par avouer une chose. Je n’ai pas dû lire une seule pièce de théâtre depuis l’époque du lycée (je vous laisse faire le calcul). Du coup, j’ai redécouvert l’existence des descriptions de la géographie des lieux et des mouvements des personnages qui entrecoupent les dialogues. Des informations pourtant essentielles pour visualiser et dynamiser l’action, mais que j’avais totalement occultées de ma mémoire. Ici, en tout cas, c’était tellement efficace que j’avais vraiment l’impression de voir la scène et les acteurs dessus. Voilà, c’était la remarque innocente du jour.

Passons à l’histoire maintenant. Il s’agit d’un drame familial et on ne tarde pas à se rendre compte que, malgré l’époque et le lieu (une plantation dans le sud des États-Unis dans les années 50), beaucoup d’aspects restent parfaitement d’actualité. Il y a des tensions entre les membres, certains s’apprécient, certains se jalousent, comme dans n’importe quelle famille. Nombre de ces tensions reposent sur des non-dits qui polluent chaque jour un peu plus les relations. Chaque acte est construit autour d’un secret qui en sera le point d’orgue et sera très révélateur pour le lecteur. On découvre petit à petit des personnages meurtris, blasés, lassés, qui, à travers la violence de leurs propos à l’égard des autres, ne font que dévoiler la cause profonde de leur malêtre. D’abord Margaret, puis Brick son époux et enfin le grand-père. Chacun va rentrer dans une discussion intense avec un autre personnage et le voile va se lever sur ce qu’ils renferment au plus profond d’eux-mêmes. Dramatique, triste et criant de vérité. Ça parle à la fois d’homosexualité refoulée, de jalousie, de sexe, de convoitise, d’amour qui se transforme en haine au fil des années, de rancœur qui envenime jusqu’au point de non-retour. C’est un livre qui a dû sentir le soufre à l’époque de sa sortie, car il étale aux yeux de tous avec une crudité certaine des choses qui restent d’habitude circonscrites dans le cercle familial voire dans l’intimité d’un couple. Difficile de ne pas être à la fois touché et fasciné par la profondeur de ces personnages qui se déchirent pour, au final, se retrouver…à grand renfort d’illusions.

Note :

3 thoughts on “Avis : La Chatte sur un toit brûlant de Tennessee Williams

  1. Tu n’es pas la seule à ne pas avoir relu de pièces de théâtre depuis la fin de ses études. C’est vrai que c’est toujours plus sympa à voir en live qu’à lire.

    En tout cas, ton avis m’a donné envie de me pencher sur le cas de cet auteur que je ne connaissais que de nom.

Comments are closed.