Derniers films vus 82

Avis en 24 images/s
  • Hanna (2011) : papatte Film d’action assez surprenant, vraiment bien fichu et prenant avec une tornade blonde très attachante et efficace au milieu. J’ai beaucoup aimé ce long plan séquence au milieu qui est d’une grande fluidité. Très bon trio d’acteurs principaux. Très bonne BO signée The Chemical Brothers.
  • Splice (2009) : papatte OFNI. Il y aurait tant à dire sur ce film. Les thèmes abordés sont nombreux : éducation, qu’est ce qu’être des parents, qu’est ce qu’être un couple, complexe d’œdipe, scientifiques qui se prennent pour Dieu… on voit tout se dégager assez nettement au fil du film et on devine les drames au fur et à mesure qu’ils se profilent à l’horizon. Pourtant le film est comme nul autre et il fascine. C’est de la bonne SF qui fait réfléchir.
  • Priest (2011) : papatte On est loin du film de l’année mais il se laisse regarder. Déjà je n’avais pas été séduite par le premier chapitre du manhwa lu en prépublication donc je n’en attendais pas des masses non plus. C’est un peu inspiré de plein de trucs visuellement parlant et ça abuse un peu trop des cables. L’histoire quant à elle est globalement sans surprise, surtout vu la longueur du film. Le plus étonnant reste le casting qui n’est pas piqué des hannetons. A voir en passant.
  • Tangled (2010) : papatte Un peu lent à se mettre en place mais le caméléon aide à passer le temps en attendant que l’action se lance. Après c’est une succession de franches rigolades et de larmes à l’oeil. Pourtant j’étais sceptique en voyant les avis un peu trop enjoués des autres mais c’est vrai qu’il est réussi. Je veux le bourrin et Pascal.
  • Trust (2010) : papatte Quasiment impossible de se convaincre qu’il a été réalisé par David Schwimmer (Friends). Le sujet est difficile, le traitement n’est pas ordinaire et l’histoire ne va pas forcement là où on voudrait mais c’est pour une bonne raison. La scène où la mère (Catherine Keener) pète un plomb est poignante et marquante. Le regard hagard et les réactions du père (Clive Owen) font mal au cœur par moment. Un très bon film, très bien réalisé et interprété.
  • Hunger (2008) : papatte Conseil : avant de voir le film, il est recommandé de lire un peu l’histoire de Bobby Sands. Ça aidera sans doute à rentrer dans ce film assez hermétique quand on ne connaît l’histoire de l’Irlande que dans les grandes lignes et encore moins celle des figures marquantes de l’IRA. Hunger laisse surtout une image assez marquante des prisons irlandaises des années 1980 et de la façon dont certains de ses prisonniers se sont révoltés en utilisant ce qui était à leur disposition. Violent et dérangeant. Attention quand même, beaucoup de scènes sont susceptibles de heurter la sensibilité des fans de Fassbender. A noter qu’il y a une scène assez extraordinaire de dialogue avec un prêtre qui dure 16 min sans interruption (!!). Un tour de force.
  • Sucker Punch (2011) : papatte Le concept général est assez sympa mais ça devient vite répétitif même si plonger dans un univers de jeu vidéo différent à chaque danse est plutôt amusant et visuellement réussi. Le scénario aurait clairement pu être (plus) travaillé ; là ça se résume en une phrase. Dommage.
  • The Green Hornet (2011) : papatte Des moments d’humour réussis, des scènes d’action assez mal fichues, un ton un peu spécial surtout avec ce héros assez antipathique. Je n’ai pas réussi à rentrer en phase avec les intentions de Gondry. Et l’aspect nostalgie ne me concernait pas vraiment. (Qu’est ce qu’il a grossi Jay Chou !)
  • Limitless (2011) : papatte Il manque quelque chose à ce film que je n’arrive pas à bien identifier mais en tout cas la sauce n’a pas complètement pris avec moi. Le film est plaisant à voir une fois, bien réalisé mais peut-être est-ce parce qu’au final il s’agit d’une histoire de junkie avide de réussite et de sa drogue que j’ai du mal à cautionner. Il y a quelques astuces scénaristiques intéressantes notamment sur la fin mais ça reste moyennement convaincant dans l’ensemble.

5 thoughts on “Derniers films vus 82”

  1. Que fait Fassbender pour heurter la sensibilité ?

    Sinon, The green hornet, j’ai essayé mais impossible d’aller jusqu’au bout tant je me suis ennuyée.

  2. Comme je ne connais pas ce film, je vais aller me renseigner.

    Sinon, j’ai pensé à toi : y’a une version de Jane Eyre avec lui qui tourner sur le net.

  3. Je n’ai vu que tangled et sucker punch dans la liste. Je me suis beaucoup ennuyé devant tangled.

    Sucker punch, je partage ton opinion. Cela dit, j’ai trouvé le manque de cohésion narrative vraiment agaçant, et le final vraiment idiot. Dommage parce que j’aime bien snyder en général. Une chance que ce ne soit pas lui qui ait écrit le scénario de man of steel.

Comments are closed.