Avis : Dead Reckoning (La Communauté du Sud 11) de Charlaine Harris

Spoiler alert : Non seulement il s’agit du tome 11 mais j’ai tendance à essayer de voir plus loin.

Synopsis : Avec son don pour se mettre dans le pétrin, Sookie est témoin de l’explosion d’une bombe incendiaire au Merlotte, le bar où elle travaille. Maintenant que tout le monde sait que Sam Merlotte est un métamorphe, les soupçons se portent tout de suite sur les groupes anti-métamorphes du coin. Cependant Sookie suspecte autre chose et elle et Sam vont s’efforcer de découvrir le coupable -ainsi que le mobile tordu derrière cette attaque. Mais son attention est divisée. Malgré qu’elle ne puisse ‘lire’ les vampires, Sookie connait bien son amant, Eric Northman, et son ‘enfant’, Pam et elle comprend qu’ils complotent pour tuer le vampire qui est maintenant leur maître. Progressivement, elle est aspirée dans la conspiration -qui est bien plus compliquée qu’elle ne le pense. Rattrapée par la politique vampirique, Sookie va découvrir qu’elle n’est qu’un pion comme n’importe quel humain…et qu’il y a une nouvelle Reine sur l’échiquier… (trad de Tan)

 

Avis : Contrairement à Dead in the Family qui démarrait plutôt lentement pour n’accélérer que sur la fin, Dead Reckoning lance l’intrigue dès le premier chapitre avec l’attaque contre le Merlotte’s. Et il va s’en passer des choses dans ce tome. La situation a bien changé depuis que Victor s’est installé dans la région et comme on l’avait vu venir dès le volume précédent, ce nouvel ennemi, manipulateur et avide de pouvoir, représente un vrai danger pour Eric et Sookie. Tout le monde, y compris le lecteur, sait ce qu’il leur reste à faire mais la politique des vampires demande souplesse et dextérité et éliminer un adversaire de ce gabarit sans être mis échec et mat au passage n’est pas chose aisée. Victor est une vipère de la plus belle espèce. Il place ses pions pour empoisonner la vie de tout le monde et forcer les gens à faire des faux-pas pour mieux avoir une raison de les éliminer. Il maîtrise aussi à merveille l’art de diviser pour régner. La scène au Vampire’s Kiss démontre d’ailleurs à merveille ce dont est capable l’animal. L’ennemi est indéniablement à la hauteur des attentes.

 

En parallèle, il y a bien sûr l’histoire de l’attaque contre le Merlotte’s qui est évidement plus compliquée qu’il n’y paraît et permet un retour en beauté de Sam, l’ami de toujours. Et contre tout attente, la part fae de Sookie revient également au goût du jour, ce qui apporte encore des éclaircissements supplémentaires sur son don alors que la question semblait bel et bien réglée. L’histoire rebondit agréablement avec la découverte de l’héritage d’Adèle qui est plus qu’intéressant et ouvre tout un horizon de possibilités pour la suite. Maintenant qu’il est acquis que la série se terminera avec le 13ème tome, c’est la course aux indices pour essayer de deviner où l’auteur va mener ses fidèles lecteurs. L’avenir de Sookie avec Eric semble d’ailleurs être remis en question. La jeune femme ne sautera jamais le pas, Harris l’a dit elle-même et le comportement d’Eric vis à vis d’elle peut être ressenti comme assez oppressant. L’amour entre les deux avait tendance à s’étioler peu à peu récemment, notamment à cause du mariage arrangé qui représente plus un poids qu’autre chose. Les pronostics sont donc lancés pour savoir si oui ou non Eric et Sookie auront un happy-end ensemble et, si ça n’est pas le cas comme on peut le pressentir par moment, sur qui le choix de Sookie se portera au final. De même, la lassitude de la jeune femme face à cette vie violente est de plus en plus prégnante et une prise de recul radicale semble assez inévitable. En tout cas, l’intrigue de ce tome se révèle riche et encore une fois, on ne pourra pas reprocher à Harris de ne pas aimer les grands bains de sang.

 

Tout n’est cependant pas réussi. En tête des reproches, il y a l’interminable affaire Debbie Pelt qui est morte et enterrée depuis belle lurette mais ne semble pas vouloir reposer en paix une bonne fois pour toute. Il serait grand temps pourtant. De même, le petit jeu de Bill sur la fin donne l’impression de régresser dans l’histoire alors que son absence de toute la première moitié du livre était passée absolument inaperçue. Et que dire de la visite d’Alcide aussi inutile que celle de Quinn dans le tome 10. Amis vautours, venez donc faire un tour ! D’une part l’histoire pousse vers l’avenir et la fin ultime mais en permanence, le lecteur est retenu en arrière par des fils que l’on croyait coupés depuis bien longtemps. Si encore ça permettait de conclure petit à petit chaque trame de l’histoire de Sookie mais trop de portes sont encore ouvertes et il ne reste que 2 tomes pour toutes les fermer correctement. Ce qui attise mine de rien la curiosité.

With a posture I had never seen before, hunched and humbled, Pam scrambled up from her chair and out the back door. I wondered if she’d see Bubba in the woods. Or Bill. Or maybe there’d be fairies. Or some more kidnappers. A homicidal maniac! You never knew what you’d find in my woods.

Note :

One thought on “Avis : Dead Reckoning (La Communauté du Sud 11) de Charlaine Harris

Comments are closed.