Films vus 80

Avis en 24 images/s

Là aussi j’ai pris beaucoup de retard. En plus, comme je ne regarde pas beaucoup de films en ce moment, ça fait tout de suite une très large plage de visionnage.

  • 127 hours (2010) : papatte A voir une fois pour dire qu’on l’a vu. Le fait que ça soit basé sur une histoire vraie ne suffit pas à en faire un film prenant. Il y a des longueurs et quand on connaît le dénouement, forcément c’est difficile de se sentir vraiment « impliqué ». Reste que l’interprétation de James Franco tient bien la route et donne un peu d’intérêt au film.
  • Red (2010) : papatte C’est dans l’esprit de Lucky Number Slevin. Un film d’action qui joue habilement la carte de l’humour avec un scénario futé et des acteurs non seulement connus mais en plus impeccables. Le début fait un peu penser à Knight and Day mais la suite est d’un tout autre calibre. A revoir avec plaisir.
  • You Don’t Mess with the Zohan (2008) : papatte Ce fut une séance éprouvante mais je ne me suis pas endormie comme pour Transformer. Avis tout à fait personnel. « Humour » : 0 pointé (pas un rire, pas un sourire, au grand désespoir de mes 2 camarades de visionnage). Histoire : nulle. Temps écoulé avant la première envie de partir faire quelque chose de constructif : 5 minutes. La scène sur la plage a failli m’achever. Adam Slander Sandler et moi ne sommes pas du tout sur la même longueur d’onde mais je pense qu’après ça je suis prête psychologiquement pour les films productions d’Eric et Ramzie. A condition d’être au chaud sous la couette, ce qui est la raison principale qui explique que j’ai vu le film en entier.
  • The Clinic (2010) : papatte Fan de Spartacus que je suis, j’avoue je n’ai voulu voir ce film que pour Andy Whitfield. Je m’attendais vraiment à un petit slasher sans ambition et bidon et au final mais, à défaut d’être un film d’horreur convaincants, c’est une histoire tordue assez triste et prenante. A voir par curiosité.
  • Harry Potter and the Deathly Hallows: Part 1 (2010) : papatte La VO étant de plus en plus rare surtout dans nos campagnes, me voilà réduite à attendre les sorties DVD pour pouvoir voir certains films et ça me fait enrager quand il s’agit de Harry Potter parce que j’aime la saga, que je les ai tous vus en salles jusqu’à présent et que comme pour les livres, plus on approche du dénouement, plus la tension monte. Bref. L’avantage de ne pas avoir relu le livre depuis sa sortie en anglais (2007), c’est que je redécouvre les détails de l’histoire que j’ai eu tout loisir d’oublier entre temps. J’ai beaucoup apprécié le traitement de l’aspect dramatique de cette première partie, la tension est palpable et c’est vraiment passionnant à suivre. J’imagine que beaucoup ont dû être déçus de ne pas avoir droit à plus d’action par contre (je n’ai lu qu’un seul avis pour correction et j’ai fait l’embargo sur le reste pour préserver mon premier visionnage). C’était vraiment la partie psychologique. Autre avantage : en le voyant maintenant, j’ai moins de temps à attendre pour voir la deuxième partie que j’espère innocemment pouvoir voir dans de bonnes conditions en juillet.

4 thoughts on “Films vus 80”

  1. Eric et Ramzy ? Malheureuse, veux-tu donc mourir ?!

    Et Adam Sandler, c’est comme Ben Stiller, j’accroche pas pourtant il m’en faut peu pour rigoler.

    J’ose même pas imaginer la dernière partie de Harry Potter : entre les livres et les films, je suis ses aventures depuis si longtemps, ça va être dur de le laisser partir.

  2. Elle a dit Eric et Ramzie, pas Eric et Ramzy. Elle n’est pas encore prête pour Ramzy (quoiqu’Eric est le pire des deux).

Comments are closed.