Fin de saison 2010-2011 – 2ème partie

Secret Diary of a Call Girl (408 – ITV – 7.8)

Avis : Même si cette dernière saison n’était pas à la hauteur des précédentes, Belle va beaucoup me manquer. J’ai trouvé un peu dommage que l’aspect vie privée soit aussi précipité sur la fin mais j’ai apprécié la toute dernière scène dont je ne peux évidemment pas parler. Paul Nicholls a bien pimenté les choses. Le côté « boulot » était assez différent surtout avec la promotion que reçoit Belle et les collègues qu’elle doit chapeauter pour l’occasion. Charlotte est … intéressante. On était loin de l’esprit détendu du slip du tout début. C’était plus sérieux, moins fou. Mais il y a toujours ce côté charmant malgré tout.
Bilan de la saison : Papatte

 

Spartacus: Gods of the Arena (106 – Starz – 8.4)

Avis : J’étais sceptique, très sceptique. Spartacus c’est avant tout Andy Whitfield. La saison 1 c’est son charisme et ses gambettes. Là c’est une préquelle sans Spartacus mais j’ai été bluffée. Sérieusement bluffée. C’est exactement la même ambiance qui sent la transpiration et les machinations rances. La cruauté, la violence, le sang, le sexe : tout y est et mine de rien ça avait manqué. Retrouver des têtes connues et voir leur ascension, ça fait du bien. Puis il n’y avait pas vraiment trahison puisque Whitfield n’était pas là alors c’était possible de se rouler dans le sable en prenant son pied. Reste que malgré cette preuve que l’histoire suffit à supporter l’absence d’un acteur et que d’autres personnages peuvent se révéler passionnants, je n’ai pas envie de voir la saison 2 de Spartacus en 2012.
Bilan de la saison : Papatte

 

V (210 – ABC – 7.9)

Avis : Cette série a vraiment eu beaucoup de mal à trouver ses marques. La première saison avait déjà eu du mal à démarrer et s’était finie sur quelques épisodes qui donnaient envie de voir la suite. Ici c’est exactement la même chose. On ne sait pas trop où on va, ça tâtonne puis les derniers épisodes balancent la sauce. C’était quand même blindé d’explications tirées par les cheveux et de rebondissements venus de très loin. Sans réelle surprise, il n’y aura pas de saison 3. D’un côté c’est dommage, de l’autre si ça se trouve ça aurait été pareil en saison 3 malgré la fin prometteuse de la 2. Un petit regret donc mais c’était loin d’être la série de la décennie de toute façon.
Bilan de la saison : Papatte

 

Fringe (322 – FOX – 8.8)

Avis : Il aura fallu 2 années pour que j’embarque enfin complètement à bord du train Fringe. J’ai été accrochée à la saison 3 comme jamais. L’idée d’avoir deux types d’épisodes avec des ambiances différentes, des fonctionnements différents était le petit plus qui a tout changé. Un reproche toute fois. Contrairement à Lost qui pouvait me faire passer beaucoup de temps à échafauder des théories et à faire des recherches sur le net, Fringe me porte sans que je ne me pose la moindre question. Je vis ça d’un épisode à l’autre sans me demander ce que l’avenir réserve aux personnages. Il pourrait y avoir des trous dans le raisonnement, je ne m’en apercevrais pas plus. Je n’ai pas plus envie de savoir s’il y a un grand schéma imaginé par JJ qui ressortirait en revoyant tous les épisodes a posteriori. Mais sinon le plaisir (instantané) est là.
Bilan de la saison : Papatte et vivement l’année prochaine.

 

Brothers & Sisters (522 – ABC – 8.9)

Avis : C’est triste de se dire que ça y est c’est fini et que l’épisode 22 aura été le tout dernier alors qu’il restait encore l’espoir d’une saison 6. Heureusement que les scénaristes avaient peut-être senti le vent tourner et qu’ils nous ont offert une fin satisfaisante sans cliffhanger. Ce qui est encore plus dommage c’est que cette saison a été vraiment bonne. Il y a encore eu les traditionnelles disputes, rabibochages et révélations mais dans l’ensemble c’était vraiment travaillé et moins prévisible que les autres années. Tous les personnages ont évolué d’une façon ou d’une autre. Une remontée avant la chute finale.
Bilan de la saison : Papatte

 

The Vampire Diaries (222 – CW – 8.2)

Avis : Comment une série qui avait eu une première saison absolument géniale a pu tomber aussi bas ? C’est rebondissement sur rebondissement mais trop de rebondissements tue tout. Et que je retourne ma veste 4 fois, et que je t’aime, puis je te déteste, puis je t’aime à nouveau, je te pardonne… ou pas finalement. Cette saison est un véritable yoyo qui donne la nausée. Les alliances vont et viennent mais en prenant un peu de recul ça ne ressemble plus à rien. Ne parlons même pas des retournements de situations qui jouent sur la mémoire à court terme du spectateurs. Encore une fois il y avait moyen de faire quelque chose de bien mais les scénaristes ont eu l’air d’avoir du mal à construire une histoire sur la longueur et semblent avoir changé d’idée à plusieurs reprises au cours de l’année. Bref l’ennui profond en ce qui me concerne. Les semblants de phases d’éveil que j’ai eu n’ont été que de courte durée et comme je suis totalement insensible aux deux héros que je trouve aussi peu attirant l’un que l’autre, je n’ai pas pu me rattraper là-dessous pour passer le temps.
Bilan de la saison : Papatte Je vais sans doute m’y remettre à la rentrée mais si le niveau ne remonte pas rapidement, il est fort probable que je m’arrête en cours de route.

 

Nikita (122 – CW – 8.7)

Avis : La bonne surprise de l’année. J’ai dû me faire un peu violence au début parce que j’avais envie d’une série d’espionnage et d’action à la Alias… mais Maggie Q. J’ai un désamour profond pour elle depuis des années. Heureusement qu’au début de la saison, c’est surtout Lyndsy Fonseca qui occupe le devant de la scène. Puis petit à petit je me suis fait happer. Les retournements de situation sont vraiment bien vus et tombent à point nommé. Beaucoup de surprise au rendez-vous et des scénaristes qui donnent l’impression de ne pas hésiter à abattre leurs cartes puisque l’intrigue progresse très très vite et que certains auraient sans doute fait trainer pendant 2 ou 3 saisons. La donne change souvent et le résultat est vraiment dynamique, pas prise de tête mais ça en met plein les yeux. En plus Xander Berkeley, toujours aussi excellent, est sans aucun doute un des méchants de l’année.
Bilan de la saison : Papatte A l’heure où je tape ces lignes, la saison 2 n’a pas encore été confirmée. Donc si saison 2 il y a, j’ai quelques craintes vis à vis de la suite au vu de la fin qui laisse malheureusement présager une suite un peu moins pêchue. Mais qui sait. Je serai peut-être encore agréablement surprise.

 

One thought on “Fin de saison 2010-2011 – 2ème partie

  1. Moi j’adore Vampire Diaries. J’ai aimé la saison 2 autant que la saison 1, et j’attend la saison 3 avec impatience.

    Pour ce qui est de V, moi j’ai bien aimé. Je ne savais pas qu’il n’y aurait pas de saison 3, c’est dommage. Il y a beaucoup de séries qui arrêtent après 1 ou 2 saisons, je trouve ça vraiment désolant.

Comments are closed.