Avis : Train Man de Nakano Hitori

Note : ce post contient des caractères japonais, donc si vous voyez des carrés, c’est qu’il vous manque quelque chose.

 

Replaçons un peu ce livre dans son contexte pour commencer. Train Man, plus connu sous le nom de Densha Otoko (電車男), est l’histoire d’un geek qui, lors d’un sursaut de courage dans le train, sauve un groupe de femmes des assauts d’un alcoolique. C’est là qu’il tombe sous le charme d’une jolie demoiselle. Une fois rentré chez lui, il confie son histoire sur 2-channel mais n’a pas de véritable espoir de la revoir un jour sauf que… la jeune femme va le recontacter et lui offrir 2 tasses à thé de la marque Hermès, ce qui deviendra son surnom. C’est le début d’une histoire d’amour vécue non seulement pas notre héros mais aussi par toute une bande de joyeux anonymes.

 

Je l’avoue, autant grâce à pedobear je connaissais l’existence de 4-chan (oui, on a les références qu’on peut), autant 2-channel était un mystère. Pourtant cette plateforme d’échange existe depuis maintenant 11 ans et ses statistiques de nombre de messages postés par jour sont plus qu’impressionnantes. Bon, bien sûr, elle a l’inconvénient d’être uniquement en japonais. L’histoire racontée dans le livre est une histoire supposément vraie (il y a toujours des détracteurs) et la prendre au premier degré fait véritablement tout son charme. Puis un livre qui arrive à caser « May the force be with you » dès la première page ne peut-être qu’un bon livre non ?
Notre héros (dont on ne connait pas le nom) est un geek pur et dur, un anorak, un no-life qui, même s’il a un boulot, vit encore chez ses parents, regarde Keroro, va trois fois par semaine à Akihabara, hante 2-channel et est bien sûr parfaitement vierge. Un peu comme Scott Pilgrim, c’est un gros cliché sauf que Scott peut aller se rhabiller. Train Man écrase tout sur son chemin niveau geekitude (vous me direz Scott est un nerd…ça se discute. La traduction ici utilise Geek au lieu d’Otaku). Le livre, qui se lit très vite malgré ses 410 pages, reprend une partie des messages échangés sur 2-channel pendant 2 mois entre Train Man et ses confrères geeks qui se mettent à le soutenir, à l’encourager, à lui donner des conseils et à vivre leur vie par procuration au fur et à mesure que l’histoire de Train Man et Hermès se développe. Sans parler des grands débordements de Shift JIS art (notamment le Moomin plus bas). Il est d’ailleurs possible de lire gratuitement une autre traduction en anglais effectuée par un fan de la même sélection d’échanges.

 

Dans l’absolu, il ne s’agit que des balbutiements d’une romance parmi tant d’autres, vraiment rien d’extraordinaire mais le fait que tout soit vécu sur un « forum » où les messages défilent à toute vitesse, où tout le monde est anonyme et où chacun se prend finalement au jeu (y compris le lecteur) fait toute la différence. Le plus étonnant dans tout ça, c’est que découvrir l’histoire avec une regard féminin, c’est soudainement plonger dans l’esprit brut des hommes, voir tout le cinéma qu’ils peuvent se faire à partir d’une simple remarque et surtout les voir passer à côté des signes qui paraissent évidents quand on est une femme. On m’a d’ailleurs confirmé que ça se passait bien comme ça dans la tête d’un homme. Aiya oO ! Comme quoi il y a bien des choses universelles dans ce monde. Train Man raconte peut-être une histoire simple et banale qui fait passer un bon moment mais à la fin, on ne peut qu’admettre que Train Man est réellement une icône geek, une vraie, qui rassemble les foules et qui a vu son succès être décliné en manga, drama (la prochaine étape) et film pour de bonnes raisons. Un vrai message d’espoir pour tous les geeks ;)

The train has arrived ━━━(゚∀゚)━━━!!!!!

_| ̄|○

Note :


Lire en VO