Avis : Vampire Taxonomy de Meredith Woerner

Vampire Taxonomy de Meredith Woerner Avis : J’ai entendu parler de ce livre grâce à son auteur, Meredith Woerner, qui participe activement au site io9.com. Elle en a fait elle-même la pub et l’intention paraissait plutôt intéressante vu le contexte actuel. Les vampires nous envahissent et autant savoir à quoi on a à faire (c’est dans le préambule du livre). Surtout vu toutes les variations autour du vampire que l’on peut rencontrer à la télé, au ciné et en librairie. Difficile de s’y retrouver même pour les fans du genre.
Après une rapide introduction revenant sur les origines du mythes, elle s’attaque aux caractéristiques physiques et physiologiques ainsi qu’aux pouvoirs, régimes alimentaire et restrictions de tout ce petit monde. Résumer tout ça en quelques pages est un véritable défi et l’astuce est de ne pas considérer les différents types de vampires comme contradictoires les uns avec les autres mais plutôt qu’il existe différentes espèces de vampires coexistant dans ce monde et que l’évolution et des mutations rapides sont passées par là. Définitivement plus simple que de se prendre la tête à énumérer tous les vampires un par un pour lister qui fait quoi. Le problème de cette partie est qu’elle reste très légère et ne fait qu’effleurer le sujet par moment. Il fallait faire des compromis mais il y en a sans doute eu un peu trop, notamment dans la partie origine du mythe qui est littéralement l’arbre qui cache la forêt. Vous me direz : ça n’est pas le but du livre… mais quand même.

 

Dans les chapitres suivants, l’auteur essaye de vraiment classifier les vampires séparant les romantiques (Hemophage romanorum), les méchants (Hemophage sceleratus), les tragiques (Hemophage tragicus), les entre-deux (Hemophage dimidium), les enfants (Hemophage iuvenus) et les clans (Hemophage tribuarius)…étudiant plus spécifiquement leur apparence, leur habitat, leurs pouvoirs, ce qu’il faut faire en cas d’attaque et une sous-classification des différents vampires connus. (Edward rangé dans les Obsessed & compulsive, parfait). Le livre se conclue sur des mises en situation (comment se défendre de manière générale, comment avoir une relation romantique saine avec un vampire…) et un glossaire.

 

Dans l’absolu il s’agit un peu plus d’un guide de survie original que d’un véritable exercice de classification bête et méchant. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les vampires etc. Tout ça avec beaucoup d’humour. Les preuves apportées par l’auteur comme quoi les vampires romantiques ont vraiment un problème avec leur cheveux et les produits capillaires est à mourir de rire. Le coup de rajouter automatiquement les vampires tragiques sur la liste des candidats au suicide à surveiller est bien trouvé aussi. Vampire always get invited inside pour des capotes… ça se passe de commentaire. L’ensemble est un peu lourd par moment mais ça reste un ouvrage court et très digeste à lire et jamais vraiment répétitif ce qui n’était pas si évident à faire à mon avis. Bien-sûr j’ai des petites remarques à faire dans l’autre sens aussi. D’une manière générale les mangas et animes sont laissés de côté (hormis les incontournables Blood et Hellsing) et je trouve que c’est un peu dommage. Certes c’était un gros risque à prendre ; plus on rajoute d’exemples d’œuvres vampiriques plus la classification a des chances de se casser la gueule toute seule parce qu’un vampire ne rentre pas forcement dans une seule et même catégorie. J’ai d’ailleurs un bon exemple sous le coude avec Black Rose Alice et ses vampires qui se nourrissent grâce à des familiers (araignées, insectes divers) alors qu’ils ont l’air d’appartenir clairement à la catégorie des romantiques. Or, on nous dit bien page 47 que dans un but de séduction optimisée, le vampire romantique ne choisira pas une forme qui peut mettre mal à l’aise sa victime. Conclusion aucune classification ne peut être parfaite mais celle-là à l’avantage d’être plaisante à lire. Autre point noir : les illustrations. Dans la famille : « mon enfant aurait pu le faire », c’est très moche mais au moins il n’y a pas de droits à payer pour les incorporer aux livres. Reste que ça pique les yeux… A réserver aux fans tout de même :-[

Lire en VO

One thought on “Avis : Vampire Taxonomy de Meredith Woerner

  1. Cela me fait penser au guide de survie face au Zombie de Max Brooks…en tout cas merci pour cette critique car je n’ai pas entendu parler de ce livre.

Comments are closed.