Avis : Destined for an Early Grave de Jeaniene Frost (Night Huntress 4)

destined for an early grave de Jeaniene Frost Spoiler Alert : j’essaye d’y aller mollo mais ça va être dur de faire sans.

 

Résumé : Ça fait déjà six ans que Cat et Bones se connaissent et pourtant ils sont loin d’avoir tout vu. Cat se retrouve en danger à cause de ses rêves. Un vampire blond ne cesse de lui répéter que Bones n’est pas son mari et que lui, Gregor, était là avant. Cat va découvrir qu’il y a peut-être du vrai la dedans mais que pour certaines raisons, elle ne se souvient de rien. Plus que jamais son couple et la vie de ceux qu’elles aiment sont en péril et le prix à payer pour se sortir de ce très mauvais pas sera encore plus élevé cette fois.

 

Avis : Horreur malheur, le fin est arrivée 10 pages plus tôt que prévue et je me suis retrouvée soudainement dans le vide. Comment je vais faire quand le tome 5 n’est même pas programmé et que l’auteur semble vouloir s’orienter sur des spin-off (First Drop of Crimson et Eternal Kiss of Darkness) ? Passons. Une petite citation pour commencer :

Why do these crazy vampires keep trying to collect me?

Bonne question Cat ! En tout cas, cette petite phrase lâchée en page 10 est le point de départ de toute l’histoire et quelle histoire ! A croire que chaque nouveau tome est destiné à être meilleur que le précédent. Je suis toujours aussi agréablement surprise de voir Jeaniene Frost sortir ses personnages des sentiers battus et redonner de la fraîcheur à l’intrigue à chaque fois. Impossible de s’endormir, les révélations du début sont autant de coups de pieds aux fesses. Le cadre de l’action change tout le temps. Le dynamisme du premier tome est toujours bien présent bien qu’assez différent et on n’attend pas 2 chapitres avant que la course poursuite entre Cat et Gregor prenne son envol. Assez curieusement, pour un tome où Cat est réduite à la passivité et trimballée un peu contre son grès de droite à gauche afin d’échapper à son terrible poursuivant, jamais ça n’a été aussi passionnant à dévorer lire. Il faut dire que Jeaniene applique deux règles essentielles de ses livres. La première : pour tuer un vampire, il faut planter un couteau en argent dans son cœur et tourner. C’est à peu près ce qu’elle fait au cœur du lecteur à la moitié du livre et là j’avoue les larmes n’étaient pas loin. Deuxième règle : « Always, always kick someone when they’re down » (toujours frapper quelqu’un quand il est à terre). C’est le deuxième effet Kiss Kool. Comme pour les trains, une révélation percutante peut en cacher une autre. C’est comme ça depuis le début et je me fais toujours avoir. Et j’en redemande en plus.

 

Une chose est sûre, l’auteur sait exactement où elle va, gère à merveille les fausses pistes et sait ménager le suspens. Elle sait que les lecteurs sont fans de Spade, Tate et Vlad alors elle leur donne de beaux rôles (et je dois dire que j’approuve totalement l’idée du spin-off avec Spade). Elle continue à se réapproprier judicieusement les figures mythiques de l’histoire et cette fois il s’agit de la prêtresse voudou Marie Laveau qui pointe le bout du nez. Bien-sûr il n’y aurait pas de sentiment de danger si le méchant n’était pas à la hauteur et au fur et à mesure que l’on découvre Gregor, on se rend compte à quel point ce monstre manipulateur ne recule devant aucun coup bas et mensonge pour s’approprier Cat. Il nous offre en passant une occasion unique de découvrir la Cat d’avant, la jeune fille innocente qui vivait cernée par les peurs et la haine de sa mère. Des souvenirs qui donnent la nausée.

 

Et notre petit couple dans tout ça. Et bien il a la vie dure. Cat et Bones, malgré leur amour, ont encore beaucoup trop de non-dits et de problèmes de confiance entre eux pour que ça ne clashe pas. Ce tome est l’occasion pour eux de faire de grands pas en avant dans leur relation ; cette fois ça passe ou ça casse et on n’est jamais à l’abri d’un coup de couteau dans le dos. Le pire dans tout ça, c’est que l’auteur réussi à nouveau à changer la donne à la fin du livre et que tome 5 s’il y a, elle pourra repartir sur des bases neuves. Bien-sûr comme pour les précédents opus, c’est un plaisir à lire en anglais mais il n’y a rien à faire, Jeaniene nous fait du Laurell quand il s’agit de faire parler français un de ces personnages. C’est si dur que ça de trouver un francophone aux USA ?
Enfin…des petites citations pour finir vu que c’est devenu une habitude avec cette série de livres.

Movies. Drinks. Headless chickens. You know, girl stuff. (Cat)

Lucifer’s hairy ball sack! You’ve become a morlock. (Spade)

Lire en VO

3 thoughts on “Avis : Destined for an Early Grave de Jeaniene Frost (Night Huntress 4)

  1. Bonjour, je découvre ce blog grâce au challenge « Lire en VO » :)
    Peux-tu m’indiquer le titre des autres volumes de cette série ?? Elle me fait envie. Merci !

  2. Pas de soucis :)
    Dans l’ordre ça donne
    – Halfway to the grave
    – One foot in the grave
    – At grave’s end
    – Destined for an early grave

    Le premier sort en français chez Milady le 6 novembre.

  3. Merci Tanuki pour tes super commentaires sur l’opus Cat et Bones.
    Il est vrai que lire en anglais st bcp plus excitant qu’en français, surtout que certaines tournures de phrases sont intraduisibles!!
    Quoiqu’il en soit, je ne retrouve pas dans cet épisode l’atmosphère des tomes précédents, je suis un peu déçue, heureusement la fin sauve le bouquin!
    can’t wait for the next episode (feb 2011)

Comments are closed.