Avis : Eclipse de Stephenie Meyer

Attention post non-constructif. Je n’ai pas envie de passer autant de temps à écrire cet avis que la lecture m’en a pris.

 

Eclipse de Stephenie MeyerRésumé : La fin de l’année approche à Forks ce qui veut dire que Bella ne sera bientôt plus lycéenne et surtout qu’elle sera bientôt libre de partir vivre avec Edward et d’enfin sauter littéralement le pas vers la vie éternelle. Au grand désarrois de Jacob. Pendant ce temps, Seattle est le théâtre de disparitions mystérieuses et Victoria essaye encore et toujours d’assouvir sa vengeance. Bella se retrouve à nouveau en proie à tous les dangers.

 

Avis : Comment dire ?… J’ai tout simplement détesté. Déjà que je n’étais pas très fan des 2 tomes précédents, là j’ai cru que je n’en verrais jamais le bout. Pour mon plus grand malheur, Edward est de retour et bien décidé à rester cette fois. Adieu donc tous mes espoirs de voir Bella finir avec Jacob. (Oui oui je joue un tout petit peu le jeu « fleur bleue » quand même mais juste quand ça m’arrange). A la place, il a donc fallu supporter Edward et son côté ultra-possessif et ultra-protecteur qui le pousse même à faire séquestrer Bella par sa « sœur » Alice, qu’il paye avec une voiture de course (!!), quand il est obligé de s’absenter. Bravo ! Belle action ! Maintenant je déteste Edward ET Alice (Déjà que sa bonne humeur me donne de violentes crises d’urticaire…). Et jalousie oblige, Edward ne veut pas non plus que Bella voit Jacob alors que cette relation d’amitié (et d’amour à sens unique en ce qui concerne Jacob) ne remet en aucun cas en cause la relation intense d’Edward et Bella. C’est dire si la confiance règne. Je serais Bella, ça fait longtemps que j’aurais pris la clé et que je serais sortie de la cellule. Pour résumé sur l’aspect « romantique » de l’histoire, on s’enfonce dans les gamineries avec des personnages qui passent trop de temps à couper les cheveux en quatre et à se faire souffrir mutuellement et pour comparer avec une lycéenne chasseuse de vampire célèbre, je n’arrive pas à comprendre comment cette histoire peut me laisser aussi froide alors que même l’histoire avec Angel m’avait paru autrement plus passionnante (et pourtant je ne suis pas fan d’Angel comme je le disais dans un commentaire plus bas). Bref, Stephenie Meyer et moi ne vivons décidément pas sur la même planète. Et puis je n’ai pas lu les Hauts de Hurlevents, alors elle peut bien y faire toutes les références qu’elle veut avec ses gros sabots, ça n’évoque strictement rien chez moi.

 

Qu’en est-il alors du fantastique, vu qu’il faut bien se raccrocher à quelque chose ? Pas grand chose à dire non plus de ce côté. L’essentiel du tome, quand il ne s’agit pas de se poser des questions existentielles sur ses petites fesses, consiste à identifier l’ennemi, se planquer, planifier l’attaque finale et se battre un peu mais pas trop (on n’est pas dans un roman d’action, ne l’oublions surtout pas). Et donc à papoter encore plus par la même occasion pour mon plus grand déplaisir. Les seuls points d’intérêt de ce tome, et de son prédécesseur d’ailleurs, sont les histoires des différents membres de la famille Cullens (Rosalie et Jasper notamment) et là, force est de constater que l’auteur a mis le doigt sur quelque chose. Il est juste dommage qu’elle ne l’ait pas plus exploité parce que pour le coup j’aurais eu ma dose d’histoires sombres et glauques et de personnages complexes et intéressants. De même pour tout ce qui est de la mythologie des loup-garous qui est plutôt bien amenée. A la place, j’ai du souffrir des histoires de cœur et d’amitié insolubles dans l’acide sulfurique.

 

Ce 3ème épisode des aventures de Bella aurait du être celui qui logiquement devait faire monter la pression en vue du dernier tome. Pour le coup, c’est raté. Non seulement j’ai mis un temps fou à le lire, n’avançant qu’à 2 pages à l’heure mais en plus il m’a complétement coupé l’envie de lire la suite et fin. Ce qui est ballot quand même. Et rien de mieux qu’un petit LKH pour se remettre de tout ça.
Voir aussi mes avis sur Twilight et New Moon