Noir volcan de Cécile Coulon

Présentation : Noir volcan est un recueil de poésie affranchie, libératrice, terrienne. Il fait partie d’un étonnant renouveau de la poésie constaté par les libraires dont Alexandre Bord : « Des poétesses comme Cécile Coulon et Rupi Kaur, dont les textes ont pu être lus au préalable sur les réseaux sociaux, attirent en librairie des lecteurs qui n’avaient jamais acheté un recueil de poésie. »


Avis : En lisant Noir volcan, j’ai souvent pensé au Sel de la vie de Françoise Héritier et à S’émerveiller de Belinda Cannone. Il y a des moments contemplatifs dans la poésie de Cécile Coulon, des moments où le monde s’arrête et seul reste l’instant, avec ses sons, ses odeurs, ses textures. C’est parfois la simplicité, c’est parfois la mélancolie, c’est parfois un vieux souvenir qui resurgit et qui a fait de nous ce que l’on est aujourd’hui. C’est à la fois subtil et caressant. Et puis, il y a tous les textes qui parlent de ce qui fait une vie : l’amour, le vieillissement, les ruptures, la douleur, la douceur, le deuil, le regard qui change sur les choses qui nous entourent, les gens qui partent et la vie qui continue pour ceux qui restent, toujours. Ceux-là, je n’ai pas envie d’en parler, parce qu’ils sont trop vibrants, ils font trop écho, ils déchirent le cœur et font déborder les larmes. Ils sonnent trop vrai, trop juste. Mais ils sont tellement beaux que j’aurais aimé pouvoir les écrire, parce qu’ils sont là, quelque part, au fond.

Ce recueil ne peut être lu que par petites touches. En passant à côté du livre, on absorbe un ou deux textes, puis on part faire autre chose pour laisser décanter la sensation ou l’émotion. Celle qui me reste maintenant que je l’ai terminé, c’est le bonheur d’y avoir accès, parce que la poésie n’a pas toujours été évidente pour moi. C’est quelque chose qu’il a fallu que je me réapproprie et qui, comme un tableau ou une chanson, saura me toucher ou me laissera de côté. C’est la règle du jeu avec l’art. Merci encore pour ces beaux moments, même si, vraiment, parfois, ils sonnaient beaucoup trop juste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

 

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut