Demi-vie, tome 2 : La Révolte de Magali Laurent

Avis chapitrés

Présentation de l’éditeur : Leur existence n’est qu’un mirage. Et la réalité s’avère aussi cruelle que la vie de l’autre côté de la frontière. Prisonnière de Perfecto, une entité dangereuse, Ysia prend rapidement connaissance du destin effroyable qui lui est réservé. Résolue à se libérer, elle déterrera des vérités qui dépasseront ses craintes les plus vives. Sacha et Driss, quant à eux, s’organisent pour lui venir en aide. Mais l’intelligence artificielle qui contrôle le Jardin ne compte pas leur faciliter la tâche. À l’extérieur du champ de force, un jeune homme combatif tente de subsister, seul, dans un monde hostile peuplé de Prédateurs. Poursuivi par ses remords, il se questionne. Devrait-il abandonner ? Ou se battre pour survivre malgré la peur, les doutes et le désespoir ? Et si leurs destins à tous étaient liés ? Doivent-ils renoncer ? Ou essayer de sauver ce qui peut encore l’être ? La grande révolte du passé a bouleversé l’équilibre de la planète. Celle du présent impliquera de lourds sacrifices.

Note : Service-presse lu pour RCS.

Avis : Le début du premier tome s’articulait autour d’une idée séduisante : une dystopie basée sur la demi-vie de ses personnages. Pendant que certains dorment, d’autres travaillent pour le bon fonctionnement du Jardin, le vase clos dans lequel ils évoluent et qui est censé les protéger du monde extérieur. Chaque mois, les deux groupes échangent leur place, jusqu’à ce qu’ils soient trop vieux pour fournir assez d’énergie. Quand ce monde va commencer à se déliter pour une raison inconnue, Ysia, l’héroïne, va reprendre en main son destin et entraîner plusieurs autres personnages avec elle. Dans le dernier tiers du tome 1, l’histoire avait cependant commencé à stagner, l’articulation de la suite semblait déjà trop familière et les surprises tardaient à venir. L’impression était donc un peu mitigée, mais l’envie de lire la suite était néanmoins présente.

Le début de ce deuxième tome a, hélas, tout pour décourager le lecteur. L’écriture est un peu poussive et sèche, ce qui n’aide pas à trouver un rythme de lecture entraînant. Maintenant que la plupart des personnages principaux ont retrouvé un semblant de liberté, ils explorent le Jardin tout en essayant d’en comprendre les dangers et les limites. Ils découvrent vite qu’ils sont encore tous dans une prison, même si elle n’est plus mentale, et la question de l’extérieur du Jardin se pose de plus en plus. Ysia est quant à elle aux prises avec une IA devenue folle dont l’objectif est tout aussi fou : faire revivre sa « mère », sa créatrice, en utilisant le corps d’Ysia. Il y a donc des enjeux certains, mais il manque quelque chose dans ce début pour redonner de l’élan à l’histoire et embarquer tout à fait le lecteur. Puis, soudain, il y a des révélations. Une avalanche de révélations même. Sur ce monde, ses personnages, son fonctionnement et, surtout, sur le pourquoi du comment. Et là, l’histoire devient absolument géniale en l’espace de quelques pages. L’autrice prend le contre-pied de beaucoup de choses. Tout se met à faire sens et vient se raccrocher à des préoccupations tout à fait d’actualité sur l’écologie, la surpopulation, la gestion des ressources, de l’énergie et l’émergence des I.A. Elle continue de malmener son héroïne d’une manière perverse et inédite, les personnages secondaires prennent enfin de la profondeur et trouvent un souffle nouveau qui rend leurs aventures plus prenantes. Et comme dans le tome 1, il y a une bombe lâchée à un moment. Une bombe qu’on ne voit pas venir, qu’on ne peut pas voir venir, même si on sent bien qu’il y a quelque chose qui cloche. Et quelle belle bombe !

Cette série de livres est passée progressivement de : « OK, c’est intéressant » à « Mouais, ça se traîne un peu, là » à « Punaise, c’est génial, je veux la suite ». Ce qui n’était vraiment pas gagné, car il y a un gros creux dans l’histoire qui s’étend sur la fin du tome 1 et le début du tome 2 et qu’il faut avoir la patience de dépasser. Mais l’histoire vaut la peine d’insister. Ravages, le tome 3 sortira chez nous le 10 janvier 2022. Et pour ceux qui souhaiteraient en savoir encore plus sur ce monde, le tome 4 (Origines), qui est en fait une préquelle, est sorti au Québec le 22 septembre 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *