12 avril 2014

Articles conseillés du 12-04-2014

Un autre regard sur GOT


Now, however, Babymetal faces a test: it’s been announced that they’ll be playing at this year’s Sonisphere, a British metal festival. Sonisphere’s line-up is no joke — we’re talking bands like Iron Maiden and Limp Bizkit and Alice in Chains — and the gig will also be Babymetal’s first time in the U.K.

Si ça se passe mal, qu’elles viennent faire un tour en France, je suis déjà dans les starting-blocks.

Un fort beau spectacle, à n’en pas douter.

Au moins pour les vidéos

blogmarks.net

4 avril 2014

Polina de Bastien Vivès

polinaPrésentation de l’éditeur : Très douée pour la danse, la petite Polina Oulinov est sélectionnée pour suivre les cours de Nikita Bojinski, un maître d’une exigence absolue, à la fois redouté et admiré.
Au fil de son enseignement, qu’elle suit des années durant, Polina devenue jeune fille développe avec son mentor une relation complexe, entre antagonisme et soumission – et finit par le quitter pour explorer de nouvelles expériences artistiques, en toute indépendance. Plus tard, devenue vedette internationale dans sa discipline, la jeune femme prendra toute la mesure de sa dette à l’égard de ce maître aussi difficile que lumineux.

Avis : C’est plus fort que moi, je trouve que Bastien Vivès fait péteux sur lui. Oui, c’est un a priori et c’est comme ça. Il m’aura fallu ouvrir mon esprit très grand avant de faire de même avec Polina. Surtout que je n’avais pas été franchement séduite par son « truc » sur la blogosphère. Autant dire qu’il m’en coûte, mais je l’admets : j’ai beaucoup beaucoup aimé l’histoire de Polina. Le parcours de cette jeune danseuse que l’on suit de son enfance jusqu’à l’âge adulte est étonnamment bien vu. D’ailleurs, peu importe qu’elle soit danseuse, il s’agit avant tout du portrait criant de vérité d’une jeune femme qui se construit, passe par différentes étapes, laisse des portes ouvertes, en ferme d’autres, change, avance dans la vie, pour enfin atteindre une forme d’accomplissement, de sagesse et d’épanouissement. On le devine, ce n’est pas la fin de son histoire, mais, au moment de refermer le livre, il est assez évident qu’elle est sur le bon chemin et qu’elle a un bel avenir devant elle. Ce qui est une sensation assez rare qui laisse une encore meilleure impression.

Le gros problème reste quand même le dessin bien top minimaliste, surtout pour une BD sur la danse – art ô combien exigeant – qui nécessiterait naturellement plus de précisions et de détails. Pour le coup, ça se lit un peu comme un manga, c’est à dire vite, beaucoup trop vite, en ne prenant en compte que la notion de mouvement, parce que le reste n’a pas grand intérêt. C’est dommage, ce n’était pas loin du sans fautes, mais visuellement, il m’en aurait fallu plus.

Et par curiosité, il semblerait que ce soit la vidéo ci-dessous qui ait inspiré l’auteur :

3 avril 2014

Variations autour d’une couverture 24

Posté initialement le 13 septembre 2011
Edit du 25 septembre 2011 : rajout de Zombie Don’t Cry de Rusty Fisher.
Edit du 3 avril 2014 : Ajout du visuel d’un morceau de musique et de l’image originale

La couverture du 8ème tome des Merry Gentry vient d’être dévoilée par Amazon et mon esprit à fait tilt tout de suite. Voici donc Péchés Divins de Laurell K. Hamilton vs Ghost Town de Rachel Caine (édition anglaise) vs Vampire Disco + Stock.

vampire-disco-art 105648-283198-11
3 avril 2014

Variations autour d’une couverture 72

Initialement posté le 20 avril 2013
Edit du 29 juillet 2013 : Ajout de Apparition de Kelley Armstrong
Edit du 3 avril 2014 : Ajout de Grandes Miradas d’Alonso Cueto (Merci à Melliane)

Merci à Melliane pour les deux premières qui ont lancé le reste.

Edge of Oblivion de J.T. Geissinger vs Hunted de Jaycee Clark vs Molly’s Curse de Sapphire Kande (qui a visiblement été changée entre temps) vs Klára nad propastí de Beáta Matyášová (Couverture tchèque) vs Apparition de Kelley Armstrong + Grandes Miradas d’Alonso Cueto + stock

oblivion cover30002-medium MollyFinal klara apparition grandesmiradas k-bigpic