Tanuki to Kame ont rendez-vous en ville

Japon

Un saut de puce plus loin, et nous voilà enfin au Japon où nous passerons 10 jours. Bonjour moquette de l’aéroport, bonjour Narita express.

JP_17102013_01

Aujourd’hui, nous n’avons qu’une mission : retrouver pétulante belle-sœur et son ami qui finissent leur demi-tour du Monde par Tokyo. Le rendez-vous n’a pas été fixé n’importe où bien sûr : 19h devant la fameuse statue d’Hachiko à Shibuya pour faire comme des milliers de gens chaque année. Nous n’avons bien sûr aucun moyen de nous joindre, ce qui rajoute au suspense.

JP_17102013_02

En attendant, nous profitons de notre temps libre au New Koyo pour faire tourner une machine, et nous connecter à l’internet libre. On apprend par l’intermédiaire de M. Bean (en fait, il s’agit du neveu de la tante de la Tortue, mais de l’autre côté, j’espère que vous suivez) que notre rendez-vous devrait avoir lieu, les voyageurs sont finalement bien arrivés.

L’heure de décoller de notre futon est arrivée. C’est la première fois que nous nous rendons au Japon sans prendre au préalable le fameux JR Pass. Sachant que nous n’allions pas bouger de Tokyo cette fois, il n’aurait pas été rentabilisé. Pareil pour les pass à la journée, difficile de dire à l’avance si nous ferons assez de trajets pour que ça soit avantageux pour nous, surtout que les déplacements en métro ne se font pas sur un seul et même réseau mais plusieurs (JR, Tokyo Métro, Toei, Yurikamome). On opte donc pour une Passmo toute bête qui ne nous fera pas faire des économies, mais qui nous simplifiera la vie. Je ne comprends toujours pas que ce système ne soit pas mis en place à Paris, c’est vraiment pratique (et ça fait des années qu’on le dit).

Croyez-moi ou non, mais il est encore possible au XXIème siècle de se donner rendez-vous à l’autre bout du monde par mail des mois à l’avance, ne pas avoir la possibilité de se téléphoner et se retrouver malgré tout. Car oui, le miracle a eu lieu. Ils étaient là, nous étions là, c’était émouvant. Pas beaucoup de photos de notre petit tour dans Shibuya à la recherche d’un resto par contre, on avait trop de choses à se raconter. Il faudra donc vous contenter de celles de la fin de soirée à Shinjuku et du passage obligé à la mairie.

JP_17102013_04 JP_17102013_05 JP_17102013_06 JP_17102013_07 JP_17102013_09

Comme le montre la dernière photo, il se fait tard et ça va fermer. Je vous laisse donc avec les petits gars de World Order qu’on a « croisés » dans le métro et l’un de leurs derniers titres qui s’impose de lui-même.

JP_17102013_03

2 thoughts on “Tanuki to Kame ont rendez-vous en ville”

  1. « World order », un genre de boy’s band ? (en moins excité et plus ‘graphique’). Toujours de belles photos sinon !

  2. Sympa le clip pour les JO!
    Évidemment que tout est possible sans nouvelles technologies et c’est ça qui est bien! Une vilaine statue et hop! Quelle fidélité ce chien quand même, il est bien brave!
    Pour les hippies du post d’avant, pour leur faire peur et les virer, il faut leur dire qu’ils vont être obligés de travailler s’ils restent là, ils partiront d’eux-mêmes! Sur ce, je retourne travailler (je n’ai pas trouvé la sortie)…

Comments are closed.