Ultraraté à Shanghai

Je comptais bien faire l’impasse sur la daube de l’année mais on m’a soufflé à l’oreille qu’il y avait un easter egg bien caché. Tellement bien caché qu’il est introuvable. J’attends donc qu’il se démasque et pour patienter je me fends d’un petit post avec plein de captures immondes à la hauteur du cauchemar que représente la vision de ce film. Ah oui, ce film c’est Ultraviolet… un film ultraviolent pour les neurones. Bande annonce faisant ultra pas envie ici. Ça a été tourné à Shanghai et ça se voit. La preuve en images.
Juste après le générique, ça commence. Dans le halo, vous reconnaitrez aisement le Marriott Hotel

Ultraviolet

Et dans cette même scène, à quelques centimètres sur la maquette, une Pearl Tower qui a un problème de perles justement.

Ultraviolet

Autre scène, autre building. Le plus reconnaissable est celui de la Banque de Chine à Pudong que vous reverrez dans MI3 dans pas longtemps. Inutile de préciser que les bâtiments que l’on voit autour sur cette capture n’y sont pas en réalité.

Ultraviolet

Là c’est plus proche de la réalité par contre.

Ultraviolet

C’est là qu’on arrive dans le Shanghai International Convention Center où beaucoup de scènes ont l’air d’avoir été tournées. Remarquez au passage la mappemonde verte sur la sphère…

Ultraviolet

Et juste au cas où vous douteriez de la présence de la Pearl Tower à proximité, ils ont oublié d’en effacer le reflet.

Ultraviolet

Une petite vue exterieure du Shanghai Science and Technology Museum pour perdre tout le monde avec ces histoires de sphères.

Ultraviolet

Et un plan en contre-plongée de la Pearl pour dire comme tous les touristes passés par là : j’y étais.

Ultraviolet

Ça donne un petit côté ultra-fauché au film quand même tout ça. Tout comme le scénario d’ailleurs. Comment le gars qui a pondu l’excellent Equilibrium a réussi à faire ça ? Vu que sa première réalisation était apparemment aussi mauvaise, il faut peut-être voir un film sur deux. Avec un peu de chance, le prochain devrait être bon.

Mais revenons à Ultra désespérant. Rien à redire sur la plastique de Milla (ses petits pantalons moulants, son nombril…), pas de surprise non plus du côté de son jeu (quoique Jeanne d’Arc lui allait bien je trouve, enfin passons). Par contre, elle a beau être plus souple que Christian Bale, les scènes de Gun Kata étaient définitivement plus propres, mieux chorégraphiées et surtout mieux filmées dans Equilibrium. Quant au combat final, je dirais que quelqu’un doit un peu trop jouer à Soul Calibur à ses heures perdues…
Assassinons un peu le scénario maintenant. Sur le papier, je suis sûre que cette histoire de vampires new generation aux super pouvoirs devait être ultra-sympa. Même le noyau de l’histoire avec le porteur d’anti-gènes qui peut tout détruire si on le pulvérise dans l’atmosphère ça pouvait passer mais à l’écran difficile d’y voir autre chose que les délires d’un fan de SF qui a l’esprit qui cogite un peu trop la nuit quand il n’arrive pas à dormir. Juxtaposition de scènes d’action pour dire « vous avez vu, y a de l’action, c’est wiiiizzz », personnage principal ultra-tarte, méchant ultra-déjà-vu, enfant peu intéressant, copain bidon et des interactions entre tout ce petit monde pas crédibles pour un sou. En plus la fin est vraiment à pleurer (enfin si vous arrivez jusque là). Puis si j’aimais le violet, je ne me teindrais pas les cheveux en rouge d’abord :O|

Si après ça vous avez toujours envie de voir Ultraviolet, il sort le 21 Juin 2006 en France, a 3,9/10 de moyenne sur IMDB en ce moment mais avait encore 4,1 la semaine dernière et le plus dur c’est pas la chute… Je vais lui mettre un généreux 2/10 malgré le temps et les neurones perdus dans la bataille.

Bon c’est pas tout ça mais il sort quand Resident Evil 3 ? Je crois que je suis prête :O)

Edit : Merci à easter egg de m’avoir envoyé les captures ci-dessous. Il ne fallait pas cligner des yeux au mauvais moment :) (je sais je sais, c’est très private joke ce post au final)

Dans le coin
tout blanc