Hier, j’ai refusé de devenir amie avec quelqu’un sur Facebook

Tanukisme

Arrivée de nulle part, j’ai reçu une invitation à rejoindre une liste d’amis sur FB hier. Comme je n’accepte pas les gens sur un coup de tête, j’ai envoyé un petit message pour demander d’où me connaissait la personne en question. J’ai eu droit à la réponse suivante : « Mais qui se connait vraiment sur Facebook ? :) » Comme je ne collectionne pas les « amis » pour le plaisir de voir le chiffre à gauche grossir, j’ai fini par ne pas donner suite, la personne refusant de me dire comment elle en était arrivée à me faire la demande. Donc qui se connait vraiment sur Facebook ? Les gens font bien ce qu’ils veulent mais dans mon cas, sur 143 « amis » FB, j’en connais 110 dans la vraie vie, qu’il s’agisse de membres de la famille, d’amis, de vieilles connaissances de l’école ou de membres de forums que je fréquente et que j’ai eu l’occasion de croiser « In Real Life ». Pour les 33 restants, il s’agit de blogueurs que je connais d’avant FB, de quelques membres géographiquement mal placés des forums sus-cités, d’auteurs, d’éditeurs et d’entités virtuelles représentant des sites web. En dehors des éditeurs et quelques sites web que je ne fais que surveiller, j’ai du interagir avec tout le monde au moins une fois. Après, bien-sûr, on pourrait discuter la notion d' »Amis » et de « connaissances » selon FB, il n’empêche qu’il y a peu de personnes dans ma liste d’amis avec qui je n’ai pas quelque chose en commun en dehors de Facebook. Plus qu’un nœud papillon sur la tête en tout cas.

8 thoughts on “Hier, j’ai refusé de devenir amie avec quelqu’un sur Facebook”

  1. Attention, commentaire super constructif :

    « Facebook, ça pue. C’est pour ça que tu ne m’as plus dans tes amis, j’ai du m’enfuir tellement ça puait. Facebook ça pue. C’est comme les « fesses d’un bouc » ça pue. »

    Voilà, je crois que c’est le commentaire le plus constructif que j’ai écrit jusqu’à ce jour sur un blog (Pour les gens qui ne me connaissent pas, c’est de l’ironie, en général je suis constructif ! Mais pour Facebook… beurk, ça pue)

    Je sors.

  2. Disons que Facebook permet d’assister à la médiocrité des gens et même d’en rire, sans en être victime. Pour le coup je suis ami avec plein d’americains pas très net et c’ests souvent trè drôle.

    Bonne réaction en tout cas, parce que faut quand même pas pousser mémé dans le volcan!

  3. Chacun fait ce qu’il veut de Facebook encore une fois. J’en ai fait une annexe de mon blog et de mon twitter mais du coup à visibilité restreinte.
    Ça reste un très bon outil de communication pour les auteurs, éditeurs, musiciens etc. Autrement mieux conçu que myspace.

  4. Cela se trouve, c’était moi qui voulait devenir ton ami…non, je plaisante, plutôt mourir bouffer par des mygales que de m’inscrire là-bas…surtout vu tous les problèmes qu’il y a en ce moment…

  5. Moi je m’en sers pour publier les vidéos et faire la pub de mon blog, je suis d’accord, il faut se méfier de ce qu’on montre…

Comments are closed.