Comme dirait Locke…

Shanghaï

… »il va commencer à pleuvoir dans une minute. » (Lost, 1×11). Et bien à Shanghaï c’est un peu comme ça que ça se passe aussi. Quand les gens commencent à s’agiter, à courir pour se rapprocher le plus possible de chez eux (ou de leur lieu de travail, qui sait), que les vélos donnent un coup d’accélérateur, que le vent souffle soudainement plus fort et que les rues se vident, c’est qu’il est grand temps de se trouver un abri car quand ça tombe ça tombe. La preuve :

pluie de saison sur Shanghaï pluie de saison sur Shanghaï
pluie de saison sur Shanghaï pluie de saison sur Shanghaï

10 minutes plus tard, on ne voyait même plus les immeubles. Je ne vous dit pas la « panique » des petits fantômes multicolores pour revêtir le plus vite possible leur petit pardessus. Surtout qu’avec toute cette eau d’un coup, les canalisations s’engorgent rapidement et les rues sont innondées. Ça n’empêche pas certains de tailler leur route (plus rien ne les déroute) avec un frêle parapluie qui ne protège pas grand chose vue la puissance du vent. Hier, alors que j’attendais patiemment que ça se calme dans le hall de la banque, une femme est passée en courant devant la porte, trempée de pied en cap, corsage et mini-jupe moulés sur le corps (ce qui a donné lieu à beaucoup de commentaires chez les hommes qui s’étaient mis à l’abri avec moi) et qui malgré tout continuait à serrer son parapluie contre elle, des fois que…

20 minutes plus tard, le temps est à nouveau clair à l’horizon et les nuages s’ébrouent une dernière fois pour extraire les quelques gouttes qui ne seraient pas encore tombées. Un bout bleu est même visible dans un coin du ciel. « A demain » dit l’orage.

6 thoughts on “Comme dirait Locke…”

  1. Joli texte !
    C’est exactement la meme chose a Orlando ! On sait qu’il va pleuvoir et la plupart des gens, ca ne les derange meme pas ! La pluie qui fait rideau et qui cache la vue, je connais aussi… Trop belles tes photos aussi !
    *thumbs up*

  2. « Les feuilles mortes se ramassent à la pelle » … un peu comme tous les deux roues, motorisés ou non, dès qu’il s’agit de rouler sur la polution liquéfiée :-) Combien de gamelles après cette pluie ?

Comments are closed.