Chez Bouboulette...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 20 avril 2014

Robin des Bois

Et voilà ! Je l'ai testé pour vous !
Un an que nous avions les places... Je dois avouer que pour ma part, l'excitation était bien retombée, mais j'étais contente que la date attendue arrive !

Fidèle à mes habitudes, je n'avais rien regardé ni lu sur le pestacle. J'avais envie d'arriver vierge de toutes critiques !
Je connaissais les chansons sur le bout des doigts et je pensais avoir bien compris l'histoire... Ben dès les premières secondes, j'ai compris que je n'avais rien compris, et au bout de 5 min, j'ai aussi compris que ça allait être compliqué !

Je vais vous la faire courte : j'ai eu énormément de mal à rentrer dans le spectacle, dans l'histoire... Ce n'était pas du tout ce à quoi je m'attendais, même si dans le fond, je ne sais pas à quoi je m'attendais !
Ils ont, semble il, tout misé sur la danse, les décors et effets lumineux qui sont sympa, mais... Je pense qu'ils ont voulu trop en faire, mélanger trop de styles. Un super tableau d'ombres chinoises et effets de lumière ; un autre de costumes néons qui sont spectaculaires et très bien réalisés, mais qui cassent le rythme. Sans parler de l'entracte, comme si on ne pouvait pas se retenir de pisser pendant 2h... J'ai trouvé que tout ça n'aidait pas du tout à s'immerger !

Et puis, il n'y a quasiment aucun dialogues, donc quand on ne comprend pas, ben... On continue à ne pas comprendre, sauf quand la copine a compris... Breeef ! Vous m'avez comprise, soit je commence à être trop vieille, soit c'était pas si évident que ça ! Cela dit à en juger par la moyenne d'âge dans la salle, je dois être trop vieille, et surtout pas assez fan de M Pokora, parce que de la minette excitée à la culotte trempée, y'en avait !

Pas le droit de faire de photos ni de vidéos (bouh je suis vilaine !) mais je vous mets quand même ça !

robin-1.jpg

robin-2.jpg

robin-3.jpg

Un moment agréable malgré tout, avec une bonne ambiance, surtout pour la fin, j'ai aimé ce spectacle qui sort de scène, et les chanteurs, même s'ils sont peu nombreux à chanter aussi bien qu'à la version studios, assurent.

Mais je reste persuadée que l'engouement pour le spectacle est en grande partie dû à sa tête d'affiche !

Partager sur

dimanche 30 mars 2014

Mon petit roseau...

8 ans que mon petit roseau pousse...

Et plutôt bien, plutôt droit, plutôt beau... Mais je ne suis sûrement pas objective !

Quelque soit le sens du vent, elle grandit, avec son caractère, mais toujours cette infinie douceur qui la caractérise... Elle aime et veut faire rire les gens. Elle est toujours aussi discrète, et pourtant, toujours là quand il le faut. Elle admire, elle observe, elle juge aussi parfois, mais j'aime son regard sur le monde ; et sur moi son heureuse maman...

8 ans d'amour ma Bichette, ma fée qui devient grande... ♥

Bel anniversaire...

8anselynn.jpg

Je t'aime...

Partager sur

mercredi 19 mars 2014

Flan aux choux-jambon-fromage de chèvre

Ingrédients :

  • 6oo gr de trio de fleurettes surgelés (ou juste de choux fleurs, ou brocolis, ou choux romanesco)
  • 3 œufs
  • 6o gr de farine
  • 1 brique de crème fraîche allégée
  • du lait
  • une poignée de fromage râpé
  • une demi bûche de fromage de chèvre
  • des dés de jambon
  • sel/poivre

Cuire les choux à la vapeur, histoire de conserver toutes les saveurs.

Préchauffer le four sur 18o°.

Dans un saladier, battre les œufs, la farine, ajouter la brique de crème et du lait (juste pour allonger), sel, poivre, le fromage râpé et mélanger.
Ajouter le paquet de dés de jambon et les légumes et mélanger.

Verser la préparation dans un moule à tarte chemisé, puis rajouter des rondelles de fromage de chèvre selon votre goût.

Enfourner pour 4o min.

flanlegumesjambon.jpg

Bon appétit !

Suggestions : idéal pour un dîner léger, à accompagner d'une petite salade de mâche ! On peut remplacer le jambon par des lardons, mais c'est moins diététique !

Partager sur

mardi 18 mars 2014

Ma tunique étoilée !

Ça faisait bien longtemps... J'avais presque peur de m'y remettre ! Mais ce jersey m'avait tellement fait de l’œil que ça aurait été dommage de ne pas en profiter !

J'ai repris la base si simple et efficace de Peggy qui avait déjà fait ses preuves sur moi, et en avant ! Je l'ai rallongé pour en faire une tunique, et wala !

topetoiles-1.jpg ¤O¤ Tissu Idéatiss ; patron Peggy ; arrangements perso !

Et in situ !
topetoiles-2.jpg Faut que je trouve comment arranger l'encolure quand même ;-)

Ben j'en suis ravie ! Même si tous les yeux avisés auront remarqué que je suis loin de m'être cassé la binette sur ce modèle...! Et du coup, je me suis trouvé un rainbow jersey, dont je suis tombée follement amoureuse... Je ne vous dit que ça !!

A très vite !

Partager sur

mardi 11 mars 2014

Brioche : ma recette parfaite !

Rendons à César ce qui est à César, cette recette, je l'ai trouvée sur ce super blog (testez ses baguettes magiques !!) et puis, comme d'habitude, je l'ai modifiée pour qu'elle colle à mes souhaits !

Comme elle : préparer la veille l'empois d'amidon = 2o gr de farine avec 1oo gr d'eau, mélanger à feu doux et dès que le fouet laisse des stries, on enlève. On laisse refroidir et on réserver pour le lendemain au frais. Cet empois servira de liant dans la brioche. Comme ça, vous préparez votre empois ce soir, pour un goûter gourmand demain ;-)

Ingrédients :

  • 35o gr de farine (normale, T45)
  • 1oo gr d'empois
  • 6o gr de sucre
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 1 càc de sel
  • 1 bel œuf (+1 pour la dorure)
  • 11o ml de lait
  • 5o gr de beurre salé en dés
  • 1 sachet de levure de boulangerie

Je n'ai pas de robot culinaire, mais une MàP qui me sert tous les jours ou presque ! Donc les liquides en premier, puis les solides pour finir par la levure qui ne doit pas entrer avant le pétrissage avec les liquides, et programme pâte ! Le mien dure une heure trente : trente minutes de pétrissage et le reste de levage au chaud.

Quand le programme est fini : sur un plan de travail fariné, j'ai étalé ma pâte (qui ne colle quasi pas, trop bien !) puis replié les bords, puis ré-étalé... Et enfin, j'ai coupé 4 tronçons dans mon rectangle, ré-étalé chaque tronçon. J'ai ensuite tartiné de la confiture de cerise de ma belle-mère sur chaque tronçon, avant de le rouler sur lui même et de le mettre dans un moule à cake haut. (préalablement chemisé de papier sulfurisé)
Une fois les tronçons garnis et roulés dans le moule, mettre un torchon dessus et attendre de nouveau une bonne heure que la pâte continue de lever. (de préférence dans un endroit chaud)

Préchauffer votre four sur 15o°. Dans un bol, battre un œuf avec un peu d'eau et badigeonner la brioche pour qu'elle dore.

Enfourner pour 2o min à 15o° puis 15 min à 18o° et normalement, la brioche est cuite et dorée ! Vérifier la cuisson avec un couteau ;-)

briocheconfiture.jpg

Bon appétit !

Suggestions : ici, elle est garnie à la confiture, mais on peut bien sûr la laisser nature et dans ce cas, former des boules de pâte ; ou bien mettre du nutella... De la pâte de speculoos ; ou comme Mumu le préconise, une préparation beurre salé-sucre roux-canelle ! Bref, beaucoup de possibilités pour cette brioche au goût et à la texture quasi parfaits, selon mes critères tout du moins !

Partager sur

mercredi 5 mars 2014

Cake salé au thon et aux tomates

Ingrédients :

  • 3 œufs
  • 15o gr de farine
  • 5 cl d'huile d'olive
  • 1o cl de lait tiède
  • 1 sachet de levure
  • 2 grosses poignées de fromage râpé
  • 1 boîte de thon (moyenne)
  • 3 tomates
  • sel, poivre

Préchauffer le four sur 18o°.

Dans un saladier, battre les œufs puis ajouter la farine et la levure.
Ajouter progressivement le lait tiédi et l'huile, bien mélanger.

Égoutter le thon et l'émietter dans l'appareil.
Couper les tomates et les épépiner (histoire de ne pas rajouter encore du liquide à l'appareil, les tomates rendant déjà beaucoup de jus !), rajouter les morceaux.
Rajouter le fromage râpé, saler et poivrer (malgré le thon et le fromage, il faut saler !) et bien mélanger.

Verser dans un moule à cake, préalablement chemisé avec du papier sulfurisé et enfourner pour 4o min, four à chaleur tournante. Vérifier la cuisson au couteau, et attendre un peu pour le démouler.

caketomatesthon.jpg

Bon app' !

Suggestion : idéal en apéro ou accompagné d'une salade pour un dîner pas trop lourd. Rajouter des herbes de Provence pour réhausser un peu les saveurs ! Ou une pincée de Raz el Hanout ; ou encore une càs de moutarde à l'ancienne dans l'appareil.

Partager sur

lundi 3 mars 2014

Un été à Osage County

Oulala... Pas de billet ciné depuis le mois de juillet 2o13... Et pourtant !! Va falloir y remédier !

uneteaosagecounty1.jpg

Synopsis :

En famille, on se soutient. En famille, on se déchire... Suite à la disparition de leur père, les trois filles Weston se retrouvent après plusieurs années de séparation, dans leur maison familiale. C’est là qu’elles sont à nouveau réunies avec la mère paranoïaque et lunatique qui les a élevées. A cette occasion, des secrets et des rancœurs trop longtemps gardés vont brusquement refaire surface… Allociné.

Mon avis :

Ce film, je voulais le voir depuis des semaines... J'avais vu la BA et vraiment, j'y tenais beaucoup. Et bien je n'ai pas été déçue ! Ce film est fort, poignant, vraiment dur, et finalement dramatique. J'ai presque regretté qu'il ne colle pas au schéma quasi systématique de la happy-end américaine.

Ce face à face Julia Roberts/Meryl Streep est vraiment percutant, authentique, quel plaisir de voir ces deux merveilleuses actrices réunies ! (de réaliser qu'elles aussi, elles vieillissent ..!) Ce huis-clos est parfois oppressant, bourré d'humour noir qui fait rire malgré tout ; de rares mais belles scènes extérieures et de surprenants seconds rôles comme Benedict Cumberbatch !
Par contre, Un été à Osage County a aussi tenu ses promesses en matière d'appréhensions que j'avais, à savoir les thèmes comme l'addiction, l'amour maternel, les relations fraternelles... et là, sur grand écran, c'est vraiment dérangeant, j'étais contente de ne pas y être allée seule comme c'était prévu initialement !

Un film à ne pas manquer, rien que pour la justesse des jeux, et le plongeon dans cette tranche de vie américaine.

uneteaosagecounty2.jpg

Partager sur

vendredi 28 février 2014

"Quand je seras une Maman"...

Parfois, je la regarde fascinée... Fascinée par son aplomb, son imagination. Du haut de ses 4 hivers, elle sait déjà ce qu'elle veut. Elle sait déjà qu'elle va se marier avec Danny-mon-Amoureux, quelle robe elle portera, quand ils auront des bébés. Parce qu'ils sont déjà dans son cœur ! Et "pourquoi on doit ENCORE attendre Maman ?"

Elle m'émeut beaucoup... Quand j'avais 14 ans, dès que je rentrais du bahut, je filais dans ma chambre mettre "mon ventre". Des foulards, plein, pour faire un ventre de femme enceinte... Que je gardais même pour dormir. Au moment même de mes premiers régimes drastiques, excessifs, restrictifs au possible... Pour le faire disparaître justement, ce ventre... Ironie ?

Toujours est-il que je ne peux que la comprendre. Que je l'encourage sûrement un peu à en jouer ?
J'adore la voir programmer déjà sa vie. J'avais fait pareil, mais bien plus tard. Et tout s'est réalisé. Parfois, souvent, je me demande ce qui serait adevenu si ça ne s'était pas passé comme ça. Qui je serais devenue ? Pour la première fois de ma vie, ce matin, je me suis demandé qui j'aurais été si je n'avais pas eu d'enfants. Ça a toujours été une telle évidence... J'ai imaginé 3o secondes... Et puis non, c'est impossible. Comme elle, je sais depuis toujours que je suis une Maman.

Et j'ai cette chance ♥

arbrecoeur.jpg Photo trouvée sur Pinterest.

Partager sur

mercredi 26 février 2014

Muffins marbrés chocolat/vanille

Un goûté vite préparé pour un mercredi gourmand !

Lire la suite...

Partager sur

vendredi 7 février 2014

2 ans 1/2

2 ans et demi que je n'y ai pas mis les pieds... C'est un domaine où je ne suis pas très fidèle, n'ayant jamais réellement trouvé chaussure à mon pied... Et vu la déception les dernières fois que j'y ai été...

Alors là, j'appréhende un peu. Non pas que je n'ai pas envie de m'en occuper ! Je m'en occupe d'ailleurs pas mal, ils me prennent bien plus de temps qu'avant ! Mais sans y avoir forcément toujours fait attention, j'y ai toujours accordé une grande importance, alors ce RdV est stressant pour moi...

coiffeur.jpg Source photo

J'en ai déjà coupé 7 cm à Noël, mais là, j'ai envie de luminosité, de changement, un peu, mais de garder la longueur... Envie de prendre soin de moi aussi.

Bref ! Samedi matin, je suis chez le coiffeur, et j'espère ne pas pleurer en sortant !

Partager sur

- page 1 de 116