Articles conseillés du 05-03-2014

Revue de presse

Les trois quarts du temps, la réaction des « amis » est largement aussi consternante que l’initiative qui en est à l’origine. Le critique est une merde. Le critique est aigri. Le critique n’a rien compris. Le critique n’a qu’à écrire, lui. Qui a besoin de ces connards de critiques ? (S’il personne ne propose le lynchage, c’est uniquement parce que le critique n’est pas géolocalisé. « Les gars, on le tient ! Prenez les fourches ! ») Ne t’inquiète pas, XX : nous, on sait ce que tu vaux. Tiens, sèche tes larmes.

Mais que tout cela est bien dit !

A voir certains gamins ici, je ne suis pas sûre qu’on s’en sorte mieux. Mais apparemment, ça pourrait être encore pire.

blogmarks.net