Shanghaï en noir et blanc

Avis chapitrés Shanghaï

En ce moment je lis Shanghaï : Opium, jeu, prostitution (tout un programme). Pas d’auteur, il s’agit de la traduction d’un ouvrage collectif réalisé par l’Institut de recherches historiques de Shanghai. Avant de devenir la ville la plus capitaliste d’un pays pourtant réputé très communiste, Shanghaï est passé par une période de totale débauche qu’on va grossierement étaler de 1839 (première guerre de l’Opium) à 1949 (là ça rigole plus, les cocos prennent le pouvoir). Comme quoi Shanghai, ça n’est pas que 1930. Je n’ai pas grand chose à dire sur le livre en lui-même, je n’en reparlerai d’ailleurs sûrement pas quand je l’aurai fini. Même si c’est très intéressant surtout quand on habite sur place et qu’on connait les lieux et dans une moindre mesure les moeurs, ça m’a surtout donné envie de partir à la recherche de photos du vieux Shanghaï et de vous faire partager mes trouvailles. Juste pour le plaisir des yeux. (attention : beaucoup de rues ont changé de nom entre temps)

  • Tales of Old Shanghai (et le Cathay existe toujours)
  • Svache : post compilant de vieilles cartes postales (un petit coup de clic droit/afficher l’image ne fera pas de mal)
  • un board en chinois avec des perles (quelques autres là) (ne me demandez pas ce qu’est ce forum, je crois que je préfère ne pas le savoir…c’est blindé de vieilles photos en tout cas)
  • Encore un board chinois (diantre le Lyceum Theatre est là depuis un bail…oooh on voit l’hippodrome aussi (actuellement place et parc du peuple))
  • Un site qui à mon avis ne marche pas depuis la Chine avec des photos en pagailles de Shanghai et du reste de la Chine.

Il y a surement beaucoup d’autres ressources sur le net mais je crois qu’avec le dernier lien, j’ai overdosé :O)

Sinon il y a un bouquin qui fait fureur ici (je crois que quasiment tous nos touristes sont repartis avec), c’est Changing Shanghai qui compile le travail de Xu Xixian, shanghaien qui, à 20 ans d’intervalle, a photographié les mêmes lieux dans la ville. Difficile de se dire qu’en 86, Lujiazui culminait grandement à 10m d’altitude (à vue de nez sur la photo et encore il y a une cheminée) ^^;