Il y a rosé et rosé…

Local

Récemment, on s’est vu offrir du vin allemand pour tester. Hier soir on s’est dit qu’on allait tenter le rosé made in Germany pour voir. Je vous laisse deviner duquel il s’agit sur la photo en dessous…

A gauche donc un jauné rosé allemand (Der Mit dem Wolf, Baden, Spätburgunder Weissherbst, dit Qualitätswein, 2008) et à droite un rosé Cheverny AOC de notre région (mis en bouteille à la propriété par les vignerons de Mont Pres Chambord dans le 41, 2009). Rien qu’à l’odeur j’ai senti que quelque chose n’allait pas avec le rosé allemand et pour cause, il est ultra-sucré donc non compatible avec ce que j’attends d’un vin. Du coup, Tortue pourra finir la bouteille tout seul (mais pas d’un coup), je fais l’impasse. Par contre les Cheverny, c’est sec et c’est le deuxième qu’on teste qui est très très bon. Vive la production ultra-locale donc.

Je rappelle que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé et que conduire avec un coup dans nez met en danger non seulement votre vie mais celle des autres. Puis franchement ! Tu t’es vu quand t’as bu ?

10 thoughts on “Il y a rosé et rosé…”

  1. Après recherche, il semblerait que la traduction de Spätburgunder Weissherbst soit pinot noir blanc d’automne. Donc comme suggéré par quelqu’un sur facebook, peut-être un mélange de rouge et de blanc pour faire du rose. L’hérésie ne connaît pas de limite.

  2. Toi, t’as pas vu à quoi ressemblait du vin australien, à côté ton rosé allemand a l’air normal.

    Et vive les verres à moutarde!!

Comments are closed.