PRS mon amour

Notre petite famille vient de s’agrandir puisque ce matin est arrivé le petit PRS-350, amoureusement commandé sur la boutique Sony la semaine dernière. Pourquoi un nouvel ebook reader alors que nous avons déjà un PRS-505 qui se fait certes vieux mais est encore en pleine forme ? Déjà pour ne pas devoir se battre. Parce qu’on a beau lire beaucoup de livres papier et surtout en avoir en stock pour les 3 ans à venir, il s’est trouvé un moment dernièrement où la Tortue était plongé dans les quelques 1130 pages de Naked God de Peter F. Hamilton et moi dans Last Sacrifice de Richelle Mead. Comme nous n’avons pas les mêmes horaires de lecture (surtout le soir), c’était encore gérable… sauf que la Tortue a dû partir en expédition plusieurs jours au pays des cannelés et que j’ai dû finir ma lecture sur l’écran du PC. Du coup, l’idée a germé. C’était en décembre.
Pendant les vacances, nous avons croisé et recroisé le petit PRS-350, le touchant du bout des doigts, admirant la couverture de protection avec loupiote intégrée, nous disant que quand même il était mignon ce petit.
Puis la semaine dernière, par le jeu de codes de réduction et d’achat compulsif, la Tortue a craqué. Et le bébé est arrivé ce matin. Et il est beau <3 En ouvrant la boite, j'ai été à nouveau surprise par son poids (155g contre 260g) et j'ai eu tout de suite envie de le comparer à l'ancien. Niveau taille, il n'y a pas photo. Ça n'est pas un "pocket" pour rien

Le menu d’accueil a été revu, c’est forcement plus navigable vu que l’écran est tactile. Et c’est comme ça pour tous les menus bien sûr, avec options de tri bien pratique quand on connaît l’ancien système. Et je ne vous parle pas de la fonction recherche, le truc qui me manquait vraiment (il faudrait ça sur les vrais livres aussi d’ailleurs…)

Le plus important, ce sont les tailles de polices de caractères. Le PRS-505 en proposait 3 (petit (mais pas assez petit pour la Tortue), moyen, et gros). Le PRS-350 en propose 6, de XS (qui devrait convenir à la Tortue) à XXL (et là plus besoin de loupe). Ci-dessous, sur le 505 c’est la taille de police dont j’ai l’habitude et sur le 350 celle pour laquelle je vais a priori opter. Sur l’image suivante, vous avez un exemple de la plus petite taille de police proposée par les deux modèles.

Là il s’agit de la police intermédiaire sur le 505 vs la police de taille M sur le 350. D’où mon choix pour le S.

Et enfin pour finir, la protection toute jolie avec THE lampe. Autant la Tortue a déjà un éclairage plutôt adapté à une lecture tardive, autant moi si j’ai une insomnie à 3h du matin, c’est toute la pièce que j’éclaire avec ma lampe de chevet, du coup là, ça va être vraiment sympa les insomnies.

Le souvenir que j’avais gardé du « tourne page » date du Salon du livre 2010 et il devait s’agir d’un PRS-600 à l’époque. Ça paraissait assez lent (même si je ne lis pas vite) avec une vitesse d’affichage très moyenne. Avec le changement de technologie qui a dû être adopté après les soucis rencontrés sur le 600 justement, je dois avouer que je trouve ça plutôt efficace et agréable. Voilà un premier petit tour de l’objet donc je suis déjà assez fan. Plus qu’à lire effectivement un livre dessus pour profiter de l’expérience mais ça ne sera pas pour tout de suite, j’ai une PAL physique à faire descendre d’abord.

7 thoughts on “PRS mon amour

  1. Je confirme, il est beau ^^ Par contre j’ai opté pour une « couverture » qui se ferme avec un petit rabat, ayant un sac assez … comment dire … rempli et non organisé, histoire que les clés ne viennent pas s’intercaler entre la pochette et l’écran.

  2. il est bien sympa ! au salon y’a moyen que vous me le fassiez tester ? je suis toujours pas trop pour mais qui sait je pourrai me laisser tenter par la technologie un jour, surtout qu’il est pas si cher en fait

Comments are closed.