« La route est droite, mais la pente est dure »

Des fois que les gens se poseraient la question. Non nous n’avons pas vu Raffarin. Non nous n’avons pas été invités (il faudrait déjà que le consulat sache qu’on est là mais on ne peut pas encore s’y inscrire). Non je n’y serais pas allée même si j’avais été invitée. Rencontrer Raffarin ne fait pas vraiment parti de mes fantasmes. Puis pour réentendre ce genre de bêtises :

La France continue de demander la levée de l’embargo et ne voit pas ce qui pourrait conduire la Conseil européen à changer sa position sur le sujet […] La loi anti-sécession est tout à fait compatible avec la position de la France [sur Taiwan]. (L’Internaute)

sous pretexte qu’il faut bien les vendre les Airbus, non merci, je préfère rester sous la couette et ne plus y penser.
Par contre, je viens de comprendre pourquoi il y avait tant de monde qui s’activait autour de la Pearl Tower quand je suis allée acheter mes crevettes au Lotus Supermarket. C’était pour lui. Et moi qui pensais innocemment qu’une petite fête se préparait en ville… Déçue déçue