L’appartement

Notre objectif premier avant d’entamer quoi que ce soit d’autre était de trouver un appartement. Avec l’aide de notre guide, nous n’avions que 3 nuits d’hôtel devant nous pour trouver notre bonheur. Sauf que comme nous n’avions jamais été en contact direct avec elle avant notre départ (on se demande bien pourquoi, hin), elle n’avait pas eu le temps de prospecter pour nous et en fait je crois qu’on a eu beaucoup de bol de trouver si rapidement. Nos critères de base étaient 2 chambres (parce que oui on veut voir des gens), une surface d’environ 60m² et Internet, tout ça dans une tranche de prix allant de 750 à 900 dollars (ils aiment bien les dollars ici). On précise aussi un quartier parce qu’on nous l’a conseillé (quartier du faux pour les initiés). Simple mais pas très précis en fait. Notre guide s’était mise en relation avec une agence trouvée par le bouche à oreille. Notre contact s’appelle Michael mais on aime bien l’appeler Michel, parce qu’il le vaut bien. Première rencontre le 24 et début des visites le lendemain.

Les deux premiers jours ne sont pas très fructueux. Au choix, un petit appart rez-de-chaussée, sympa et pittoresque à souhait. Dommage que la deuxième chambre soit pour une personne et la salle de bain dans l’entrée. Il y a aussi les apparts de 140m² où on ne sait pas où se mettre tellement c’est grand pour deux. Un peu trop cher aussi. Notre zone de recherche est trop restreinte et en fait on se rend vite compte qu’à condition de bien vouloir marcher 5-10 minutes pour atteindre un arrêt de métro, y a tout de suite moyen d’avoir plus de choix. La guide tente d’autres agences près de grandes tours qu’elle connaît. On trouve presque notre bonheur mais après négociation, on se rend compte que même au niveau de notre plafond, le prix va sacrément couper dans la prime au logement qui est censée couvrir et le logement et la vie sur place. Du coup, on se tâte. L’appart est vraiment parfait mais on ne sait pas encore trop de combien on va avoir besoin autour du loyer. On est au bord de la signature et finalement on demande un peu de temps pour réfléchir. Demain, c’est dimanche, peut-être que si Michel ne nous trouve rien d’autre, on aura encore une chance de l’avoir.

3 apparts à visiter le dimanche via Michel + 1 trouvé par Internet. Rendez-vous à 11h à Top of City, un groupement de tours encore en cours de construction. Premier appart, trop cher. Deuxième appart : First Block, plus libre entre temps. 3ème appart : retour à Top of City, on sait déjà que le prix est dans nos moyens mais comme il est vraiment plus bas que les autres, on se demande où est l’arnaque. La surface sur le papier est correcte (80m²). Bon, on verra bien. Direction le 19ème étage. Ouverture de la porte. C’est plutôt pas mal au premier regard. Rapide tour dans la chambre principale, la chambre d’amis, la cuisine, la salle de bain. Mah il est très bien ! Il est vraiment à 6500 RMB ? Voui voui. De toute façon, nous ça fait un moment qu’on sourit pour montrer qu’on est très très intéressés. Aller adjugé. Maintenant c’est au premier qui peut verser les 2 mois de caution s’il y a d’autres clients en concurrence. Sauf qu’on a déjà une partie de l’argent sur nous alors l’acompte est vite versé et le contrat vite signé. Si ça pouvait être si simple à Paris !!! Dans l’après-midi, on verse la deuxième partie de l’acompte et le premier loyer et hop la les clés sont à nous. On demande à ce que le proprio rajoute un lecteur DVD, une rice cooker et un aspirateur. C’est loué déjà meublé mais on peut demander à rajouter quelques petits trucs. Nous voilà installés dans un petit appartement hautement sympathique mais pas encore chauffé voire même très froid. Il est 18h passé mine de rien. Comme dans le doute, on avait préféré rajouter une nuit d’hôtel, on décide d’en profiter et d’attendre le lendemain pour amener nos bagages et chauffer un bon coup pendant la journée pour que ça soit plus vivable. On décide quand même d’aller au Carrefour le plus proche pour acheter une couette, des draps et quelques babioles genre de la lessive, des baguettes, des gobelets… Le Carrefour de Gubei (44 RMB aller-retour en taxi) c’est un peu comme le Auchan de Velizy 2, c’est sur plusieurs niveaux avec une galerie marchande parfaitement immense. On localise le rayon maison et on ignore pour le moment le rayon nourriture. Couette : 200 RMB, un cousin : 30 RMB, set 4 pièces draps et housse : 90 RMB. Ça va on s’équipe pour pas trop cher là. Retour à l’appart. Heureusement qu’on n’y dort pas, c’est un frigo et on ne trouve pas comment faire souffler de l’air chaud à la clim. Bon on verra demain. Dodo.

Maintenant que j’ai bien raconté ma vie, voilà les photos de notre chez nous. Et je maintiens, on a eu du bol de trouver si bien si vite et à ce prix. Chaque lien est une image. J’espère qu’il n’en manquera pas, c’est une vraie calamité pour uploader d’ici. Il y a aussi parfois plusieurs photos sur un même groupe de mots. En tout, il doit y en avoir 29. Commençons par la porte d’entrée vu de l’extérieur. La flèche rouge c’est la sonnette. On ne sait pas ce qu’il y a d’écrit dans le nuage mais on va quand même le laisser. Entrons et fermons la porte. Ici, il y a possibilité de ranger ses chaussures dans l’entrée et de chausser des pantoufles (enfin c’est surtout pour les locataires qui ont prit les isotoner et les babouches). Faisons un petit 180°. Re le range chaussure. Devant vous, la télé et le couloir qui mène à la salle de bain et aux chambres. Un peu sombre vu d’ici mais il fait déjà nuit dehors. Tournons la tête de quelques degrés supplémentaires et découvrons le living-room, son étagère sans doute de chez Ikea, sa table basse étiquetée Ikea et son canapé rouge. Notre matériel informatique a déjà commencé à envahir la pièce. Asseyons-nous un instant sur le canapé rouge et contemplons la télé. Au premier plan, on aperçoit aussi le magazine de référence pour les expats : that’s Shanghaï. C’est dedans qu’on trouve tous les mois la liste des expos et des activités dans la ville ainsi que les restos, bars et autres night club. Assez essentiel quand on débarque.

Aller on se relève et on jette un coup d’œil rapide à la cuisine. On y reviendra. Prenons maintenant le couloir qui mène aux chambres et à la salle de bain. On aperçoit un grand placard au fond et deux portes sur la gauche. Quand on ouvre la première porte, on entre dans la salle de bain avec la douche au fond et le lavabo juste à gauche de l’entrée. La machine à laver et le séchoir (qu’on ne voit pas) étaient fournis. Je crois que je maîtrise maintenant mais une machine avec des boutons en chinois c’est pas forcément évident au début surtout avec le concept de la hauteur de l’eau qui n’est pas très répandu en France (c’est une machine à remplissage par le haut mais en fait le tambour ne se ferme pas, c’est un cylindre auquel il manque une « base »).

Allons maintenant dans la chambre d’ami. Pas grand chose à dire. C’est assez vide à part le B’z. On a passé nos 3 premières nuits dans cette pièce parce que la clim de la chambre principale devait être réparée avant qu’on puisse l’allumer. On y dort bien, par contre c’est très lumineux à partir de 6h du mat, les rideaux ne sont pas très épais.

Quelques photos de notre chambre : lit, placard et télé. Un peu plus dur à chauffer à cause de la grande baie vitrée qui donne sur le balcon où Tortue n’ira donc jamais admirer la vue. Tout à l’air encore une fois de venir de chez Ikea et le placard doit avoir été fabriqué au pays des géants vu la hauteur à laquelle il faut aller accrocher les cintres.

Retour maintenant dans la cuisine. Pas bien grande mais j’aime bien le concept de la séparation par une porte coulissante. Tournons la tête de droite à gauche : gaz, vaisselle, évier et frigo. On a une très belle vue sur les voisins d’en-face et je peux déjà vous révéler des détails croustillants sur leur vie. Le soir, ils regardent la série TV en costume sur une des chaînes de la STV (dont le siège est juste derrière notre immeuble en fait) et c’est monsieur qui fait la vaisselle. Apparemment ils se font un thé le soir avant d’aller se coucher. Moi je dis c’est mieux que Santa Barbara le soir :-)

Voilà donc notre petit chez nous aux couleurs pas très locales certes mais où on se sent plutôt bien pour le moment. Géographiquement, on est un peu en plein milieu, à côté du Shanghai Grand Theatre, du Shanghaï Museum et du Shanghaï Art Museum. On est aussi assez près de grosses rues commerçantes où on trouve plein de galeries Lafayette like. A condition de marcher une petite dizaine de minutes, on est à 10 minutes de 4 stations de métro : Shimen n°1 Road, People’s Square (deux entrées différentes, c’est une interconnexion entre les deux lignes de métro qui traversent Shanghaï) et Huangpi Road (S.). Il ne manque plus que quelques photos pour vous montrer la vue que l’on a et je pourrais aller squatter le Starbucks Café de Shimen Yi Lu pour poster. On a vue sur des voies express assez chargées, sur d’autres immeubles proches, moyennement proches et lointains. Sans comparaison avec le Marais.

11 thoughts on “L’appartement

  1. Ca a l’air sympa chez vous ! Pas très typique, au sens pagote et bambous, mais sympa. La vue est impressionnante ! Moi qui adore les hauts immeubles, je suis impatient d’aller vous voir.
    Et puis le loyer à 1 €/m², c’est dépaysant :-)
    Petite remarque : la photo 23 (le frigo) n’est pas accessible.

  2. Une seule question m’dame : c’est quoi le nom de la série que regarde le voisin d’en face ?

    Mwahahahah

  3. Dès qu’on a le net à l’appart je te dis ça :)
    Sinon j’ai oublié le détail qui tue. On a des pierres qui font de la musique en bas de l’immeuble

  4. mah! ca m’a l’air pas mal tout ca! vous allez être comme deux coqs en pate dans cet appart!
    (bien que je trouve les prix un peu excessifs pour la Chine quand même!)
    le prochain post : la bouffe chinoise? ;)

  5. un vrai nid d’amour cet appart. Mais ca ferait plus couleur locale avec une cage en bambou avec un gentil volatil dedans qui vous gazouillerait dans les oreilles :-)

Comments are closed.