Avis : L’Homme qui mit fin à l’Histoire de Ken Liu

Avis chapitrés

Quatrième de couverture : Futur proche.
Deux scientifiques mettent au point un procédé révolutionnaire permettant de retourner dans le passé. Une seule et unique fois par période visitée, pour une seule et unique personne, et sans aucune possibilité pour l’observateur d’interférer avec l’objet de son observation. Une révolution qui promet la vérité sur les périodes les plus obscures de l’histoire humaine. Plus de mensonges. Plus de secrets d’État.

Lire la suite

Avis : Lettre à celle qui lit mes romances érotiques et qui devrait arrêter tout de suite de Camille Emmanuelle

Avis chapitrés

Présentation de l’éditeur : « L’homme est blanc, dominant, riche, musclé, performant sexuellement et pénétrant. La femme est blanche aussi, pauvre, pénétrée, elle attend qu’un homme la comble sexuellement (et si possible la comble aussi de cadeaux). »
Les romances érotiques se suivent et se ressemblent : la femme et l’homme répondent à des stéréotypes étriqués, leurs interactions sont autant simplistes que convenues et le désir féminin doit se cantonner à quelques clichés hyper réducteurs.

Lire la suite

Avis : Ataraxia d’Alizé Meurisse

Avis chapitrés

Quatrième de couverture : Dans un monde harmonieux qui a vu l’avènement d’une humanité améliorée, paisible et asexuée, la violence est la seule chance de survie pour les factions rebelles en voie d’extinction.

Avis : À l’origine de ce livre, il y a peut-être un constat très simple : l’émotionnalité est en train de prendre le pas sur la réflexion. Il suffit de se connecter à un certain réseau social quotidiennement pour s’en rendre compte.

Lire la suite

Khomeiny, Sade et moi d’Abnousse Shalmani

Avis chapitrés

002900133 Quatrième de couverture : A Téhéran, dans les années 1980, une petite fille de six ans, contrainte de porter le voile, se révolte en se dénudant. Se soumettre aux exigences des « barbus » et autres « corbeaux » lui paraît absurde. Son père l’approuve et, afin de fuir brimades et contraintes, la famille va s’exiler à Paris. Abnousse Shalmani découvre alors que la liberté n’est pas celle qu’elle aurait souhaitée. Sa révolte n’est donc pas finie. Mais cette fois, c’est la littérature française qui va lui fournir des armes. La petite fille, devenue femme, va faire de Sade, de Victor Hugo et de Colette (entre autres) des appuis précieux dans son combat contre l’oppression en général et celle du corps féminin en particulier.

Lire la suite

Nouilles froides à Pyongyang de Jean-Luc Coatalem

Avis chapitrés

Nouilles froides à PyongyangPrésentation de l’éditeur : Nul n’entre ni ne sort de Corée du Nord, le pays le plus secret de la planète. Et pourtant, flanqué de son ami Clorinde, qui affectionne davantage Valéry Larbaud que les voyages modernes, et déguisé en vrai-faux représentant d’une agence de tourisme, notre écrivain nous emmène cette fois sur un ton décalé au pays des Kim. Au programme : défilés et cérémonies, propagande tous azimuts, bains de boue et fermes modèles, mais aussi errances campagnardes et crises de mélancolie sur les fleuves et sur les lacs, bref l’endroit autant que l’envers de ce pays clos mais fissuré. Un journal de voyage, attentif mais distant, amusé parfois, jamais dupe, dans ce royaume énigmatique dont un diplomate américain affirmait récemment que l’on en savait moins sur lui que sur… nos galaxies lointaines.

Lire la suite

Newland de Stéphanie Janicot

Avis chapitrés

newlandPrésentation de l’éditeur

Suite aux mesures drastiques prises durant les siècles précédents, l’Europe devenue Newland vit désormais en paix et en harmonie. Chaque citoyen se voit orienté à quatorze ans vers la filière qui correspond le mieux à ses inclinations. Depuis l’enfance, au vu de ses performances, Marian est assurée d’être dirigée vers un domaine intellectuel. Aussi éprouve-t-elle un véritable choc à ne pas y être admise et un sentiment d’injustice qui va la conduire à transgresser les lois de Newland et en découvrir le fonctionnement, au risque de s’y briser.

Lire la suite

L’Encre de feu de Hana Myo Shin

Avis chapitrés

9782913563841FS Quatrième de couverture : Paris. Non loin du Palais Royal, Mishiko, dessinatrice japonaise de mangas, rencontre un inconnu. Bretagne, non loin de Perros Guirec, elle entreprend de s’approprier l’homme, corps et âme, comme jamais femme n’a possédé un homme. Des décors qui pourraient aussi bien se résumer en un huis clos et qui servent juste à mettre en valeur les corps.

25 ans après L’Empire des sens, un huis clos qui renoue avec le thème obsessionnel et déraisonnable de la culture japonaise : la possession de l’autre.

Lire la suite